Jude Law: «J'aimerais voir vieillir ces héros»

INTERVIEW Jude Law a confié à «20 Minutes» pourquoi il apprécie l’oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle...

Propos recueillis par Caroline Vié
— 
Sherlock Holmes 2: Jeu d'ombres, de Guy Ritchie
Sherlock Holmes 2: Jeu d'ombres, de Guy Ritchie — LILO/SIPA

Dans Sherlock Holmes 2: Jeu d’ombres de Guy Ritchie, le dé­tective mythique et son com­plice le docteur Watson continuent leur lutte contre le crime et le redoutable professeur Moriarty. 

Qu’aimez-vous chez Watson, que vous interprétez ?

Je trouve très excitant cet homme qui prétend détester l’aventure, alors qu’il ne peut s’en passer. Il est comme ces types qui se laissent entraîner au pub par leurs amis et qui rentrent tard et ravis, leurs chaussures à la main.

En quoi les personnages ont-ils évolué depuis le premier film ? 

Ils se connaissent mieux, car nous les connaissons mieux aussi. En fait, le duo Holmes6Watson est un trio, car il faut lui ajouter Guy Ritchie. Robert Downey Jr., lui et moi-même sommes des fans de Doyle, dont nous avons décortiqué les livres ensemble avant le tournage.

Vous vous voyez donc reprendre le rôle pour un nouveau volet ?

J’aimerais voir vieillir ces héros et conti­nuer la saga un peu comme ceux d’Harry Potter. Ce serait sympa de prendre de l’âge en même temps qu’eux, et de les voir se transformer en papys aventuriers.

Pourquoi les aventures de Sherlock Holmes plaisent toujours autant au public ?

Sir Arthur Conan Doyle n’a pas créé qu’un personnage légendaire. Il a donné vie au roman d’aventures moderne. Ce mélange de fantastique, de crime et de suspense a été beaucoup copié. Cela explique pourquoi il reste indémodable.

Quel livre conseilleriez-vous ?

Une étude en rouge (éd. Librio) est un bon début pour découvrir à la fois les person­nages et les intrigues diaboliques de l’auteur. Je le relis régulièrement en m’émerveillant de sa virtuosité pour prendre le lecteur dans ses retranchements.