«The Artist»: Kim Novak crie au «viol»

POLEMIQUE L'actrice américaine reproche à Michel Hazanavicius d'avoir abusé dans son film de la musique de «Sueurs froides», chef d'œuvre d'Alfred Hitchcock dans lequel elle joue...

A.G.

— 

Kim Novak et James Stewart dans le film «Sueurs froides» («Vertigo», en version originale) d'Alfred Hitchcock (1958).
Kim Novak et James Stewart dans le film «Sueurs froides» («Vertigo», en version originale) d'Alfred Hitchcock (1958). — NANA PRODUCTIONS/SIPA

«Je veux dénoncer un viol. J'ai l'impression que mon corps - ou au moins mon œuvre - a été violé par le film The Artist». Ces mots très forts, publiés par le magazine Variety lundi, sont de Kim Novak. L’actrice de 78 ans reproche au réalisateur français Michel Hazanavicius et à son compositeur Ludovic Bource d’avoir utilisé la bande originale de Sueurs Froides (Vertigo, en version originale), long-métrage d’Alfred Hitchcock sorti en 1958 dont elle était la vedette, explique le Hollywood Reporter. La musique avait été composée pour ce chef d’œuvre par Bernard Herrmann. «Le film aurait dû et aurait pu se servir de ses propres forces», a estimé Kim Novak, très critique envers le réalisateur de The Artist, qui jusqu’ici avait uniquement fait l’objet de commentaires élogieux outre-Atlantique. Pour l’actrice américaine, «il est immoral pour les artistes de notre secteur d'user et d'abuser des oeuvres les plus célèbres pour un usage différent de celui pour lequel elles avaient été créées». Kim Novak a même qualifié de «triche» la décision de Michel Hazanavicius d’utiliser cette bande originale.

Michel Hazanavicius, «très heureux» d’avoir utilisé cette musique dans son film 

A la suite de ces critiques, le réalisateur de The Artist a adressé un communiqué à la presse, dans lequel il explique que «The Artist a été inspiré par le travail d'Hitchcock, de Lang, de Ford, de Lubitsch, de Murnau et de Wilder. J'aime Bernard Herrmann et sa musique a été utilisée dans de nombreux films et je suis très heureux qu'elle soit dans mon film. Je respecte énormément Kim Novak et je suis désolé d'apprendre qu'elle ne partage pas mon avis».

Cette polémique aura-t-elle un impact sur les Oscars? D’après le Hollywood Reporter, l’Académie américaine des Arts et des Sciences du cinéma, qui organise la cérémonie chaque année, a affirmé que The Artist était éligible à l’Oscar de la meilleure bande originale, parce que 80% de la musique du film est originale. Par ailleurs, l'utilisation de celle de Bernard Herrmann est perçue par l’Académie comme un hommage, d’après Deadline.