Les délires gores d'Happy Tree Friends

Caroline Vié

— 

Les Happy Tree Friends sont craquants comme d'adorables joujoux aux formes rondes. Et pourtant, ils n'ont qu'une seule idée en tête : s'entretuer ! En 2000, les Américains Ken Navarro et Rhode Montijo
lançaient la série « Happy Tree Friends » sur Internet. « Le concept repose sur une violence de cartoon avec laquelle la plupart d'entre nous avons grandi, explique Navarro. Nous trouvions qu'il manquait cette violence dans les dessins animés actuels et nous avons voulu
combler ce vide ! »
Le succès est immédiat chez les internautes : plus de six millions de connexions sont enregistrées, bientôt suivies par une sortie triomphale en DVD (500 000 exemplaires vendus) et l'adoption des Happy Tree Friends par la chaîne MTV. Des modules d'une minute et demie montrent les créatures se faire égorger, éviscérer ou écraser dans un délire gore à mi-chemin entre l'humour vachard de « South Park » et le délire macabre d'« Itchy et Stratchy », le cartoon trash qu'affectionnent les Simpsons. Florilège des épisodes de la série, la version cinéma offre une plongée dans un monde de folie où écureuil rose, élan bleu layette et lapin jaune tendre rivalisent d'imagination pour se faire passer de vie à trépas. Si l'accumulation des dessins
animés et la répétition inutile d'un générique « prise de tête » finissent par lasser, l'inventivité frénétique des auteurs donne l'impression de partager de bonnes blagues de potaches.