Cinéma: «Sleeping beauty» définitivement interdit aux moins de 16 ans

A.G.

— 

A la suite d’une décision du ministre de la Culture, le film de Julia Leigh, qui sort en salles ce mercredi en France, sera interdit aux moins de 16 ans. Frédéric Mitterrand s’est rangé à l’avis de la commission de classification, qui estimait fin octobre que Sleeping Beauty, relecture érotique de La Belle au bois dormant, présentait la «peinture de personnages à la dérive dans des situations difficilement compréhensibles pour un public jeune, et susceptible de heurter ce dernier», rapporte Libération. La commission reproche surtout au long métrage d’«inciter à la prostitution». Son synopsis, jugé choc, est le suivant: «Ce que les hommes lui font la nuit, elle l'a oublié au réveil. Une jeune étudiante qui a besoin d’argent multiplie les petits boulots. Suite à une petite annonce, elle intègre un étrange réseau de beautés endormies. Elle s’endort. Elle se réveille. Et c’est comme si rien ne s’était passé…»

Sleeping Beauty avait été présenté en compétition officielle lors du dernier Festival de Cannes. Le film avait alors divisé la critique, mais il n’y avait pas eu de polémique semblable à ce moment-là.

Regardez la bande-annonce de Sleeping Beauty