«The Artist»: Silence, on tourne un grand succès

CINEMA Michel Hazanavicius et Jean Dujardin célèbrent le 7e art avec une comédie virtuose...

Caroline Vié
— 
The Artist conte les amours de George Valentin (Jean Dujardin, à gauche) et Peppy Miller (Bérénice Béjo, à droite, au côté de Malcolm McDowell).
The Artist conte les amours de George Valentin (Jean Dujardin, à gauche) et Peppy Miller (Bérénice Béjo, à droite, au côté de Malcolm McDowell). — P. IOVINOP. IOVINO

Il a fallu de l'audace à Michel Hazanavicius pour lancer The Artist, comédie en noir et blanc… et muette! Ce qui aurait pu être un désastre commercial a obtenu un succès triomphal au Festival de Cannes ainsi qu'un prix d'interprétation, remis par le jury de Robert De Niro, pour Jean Dujardin. Mais comment nos deux héros en sont-ils arrivés là?

Ils ont le vent en poupe
La popularité des deux OSS 117, parodies de films d'espionnage politiquement incorrectes, a prouvé que Jean Dujardin et Michel Hazanavicius forment un duo gagnant. Quand il s'agit de se moquer de tout en faisant du bon cinéma, ces messieurs se posent là.

L'un des deux est une star
Jean Dujardin fait partie des acteurs les plus aimés du public français. Son exigence et son talent le placent d'emblée dans le peloton de tête des stars qui rapportent des spectateurs… donc des sous.

Ils ont trouvé un producteur fou
Thomas Langmann, qui triomphe en ce moment avec La Nouvelle Guerre des boutons, n'a pas lésiné. Il a transporté l'équipe à Hollywood, berceau du cinéma, pour assurer un cachet d'authenticité à l'ensemble.

Ils racontent une belle histoire
Les amours contrariées d'un acteur du muet dégommé par l'arrivée du parlant et d'une starlette qui profite de ce nouveau procédé pour briller émeuvent et amusent à parts égales.

Ils ont travaillé en famille…
… mais pas que. La sublime Bérénice Bejo, épouse du cinéaste, est étonnante dans la peau de l'héroïne. John Goodman et Macolm McDowell s'offrent aussi des apparitions savoureuses.

Ils ont pris le rire au sérieux
Jean Dujardin et Bérénice Bejo font des claquettes en vrai pros tandis que le réalisateur joue en virtuose avec une bande-son époustouflante. Sans oublier un chien craquant qui aboie en silence et a été sacré Palm Dog à Cannes!

La bande-annonce: