«La guerre des boutons»: Bérets blancs et blancs bérets ou comment choisir son camp

SAGA Petits conseils pour choisir entre la version de Barratier et celle de Samuell...

C. V.

— 

La Guerre des Boutons selon Christophe Barratier et Yann Samuell
La Guerre des Boutons selon Christophe Barratier et Yann Samuell — 20minutes.fr

Pas facile de s'y retrouver avec deux Guerre des boutons dans les salles. Entre le Yann Samuell transposé dans les années 60 ou La Nouvelle Guerre des boutons de Christophe Barratier, sis pendant la Seconde Guerre mondiale, choisir n'est pas chose aisée.

>> Le clash entre les deux films par ici

Ces deux films tournés à la vitesse d'une caméra au galop ont été conçus pour plaire au plus large public . Entendre qu'ils sont lisses et sans surprise, qu'ils sentent bon le savon des sentiments proprets. La guéguerre entre les projets a porté ses fruits. A force de vouloir faire dans le consensuel, les produits sont équivalents.

Le film d'Yves Robert ressort

Les gamins sont mignons, les adultes talentueux et la réalisation plate. Il n'y a pas là matière à enthousiasme, ni à vindicte car le robinet d'eau tiède coule à glouglous réguliers. Alors, quel film choisir? Le Barratier, si vous avez adoré Les Choristes. Le Yann Samuell si le duo Chabat-Elmosnino vous fait vibrer.

Et pourquoi ne pas faire l'école buissonnière et attendre la ressortie du film d'Yves Robert (le 12 octobre), qui malgré ses 50 ans d'existence, n'a pas pris une ride, ni perdu un bouton?