«El aura» impose son faux rythme épileptique

©2006 20 minutes

— 

El aura, qui donne son titre au polar de Fabiàn Bielinsky, c'est la période de flou que connaît un taxidermiste épileptique avant d'être foudroyé par une crise. D'une partie de chasse tragique à l'organisation d'un hold-up dans lequel notre homme se retrouve impliqué, le réalisateur argentin des Neufs reines centre son récit sur ce personnage original qui cherche à concrétiser ses rêves d'aventures criminelles. Comme lui, on passe de séquences cotonneuses à des scènes d'action brutales au fil d'un scénario brillant. La performance de Ricardo Darin, étonnant en apprenti bandit timoré, est pour beaucoup dans le charme de ce suspense brillamment mené. C.V.