«La planète des singes: les origines»: Les merveilleuses singeries d'Andy Serkis

CINEMA Après avoir incarné Gollum et King Kong pour Peter Jackson, le caméléon Andy Serkis éblouit dans «La planète des singes, les origines»...

Caroline Vié
— 
Andy Serkis campe le singe César dans «La planète des singes: les origines».
Andy Serkis campe le singe César dans «La planète des singes: les origines». — WETA/AP/SIPA

Au commencement était La planète des singes, un livre écrit par Pierre Boulle en 1963, porté à l’écran en 1968 par Arthur J. Schaffner. Rupert Wyatt s’est appuyé sur ces deux classiques de la science-fiction pour bâtir son film, préquel revenant habilement aux origines du mythe. 

>> Voir la fiche du film

On y découvre que quand un singe intelligent est traité comme une bête sauvage, il risque de se mettre très vite, très, très en colère et de se servir de son cerveau pour prendre le dessus sur ses persécuteurs.

Un acteur caméléon

César, singe pensant, c’est Andy Serkis, l’un des plus grands spécialistes des effets spéciaux  numériques que la Terre a jamais porté.

«Je serai à jamais reconnaissant à Peter Jackson de m’avoir donné ma chance», précise le comédien qui est devenu un spécialiste de la «motion capture», un procédé qui permet de saisir la performance des comédiens et de la retravailler en numérique. «De gros progrès ont été faits notamment pour les regards, dit-il. Ils sont de plus en plus réalistes ce qui rend les créatures de plus en plus vivantes.»

Des singes du 21ème siècle

Les effets spéciaux ne sont cependant pas le seul atout de ce film humaniste et spectaculaire. «J’ai tout à fait compris la douleur de mon personnage, singe intelligent qui perd progressivement sa foi en l’espèce humaine», déclare Serkis. L’acteur a beaucoup observé les primates afin de créer son personnage. «Ma performance ne pouvait fonctionner que si les deux versants de ma personnalité étaient crédibles, si je parvenais à être à la fois, animal et humain.» Andy Serkis, qui participe en ce moment au Hobbit de son ami Peter Jackson, est l’atout cœur de La planète des singes, les origines.