Pas de « bunga bunga » pour Gianni

— 

L'amour est la principale préoccupation du héros de Gianni et les femmes, jeune retraité qui aimerait bien, mais ne peut point, conclure avec toutes les dames qui passent à sa portée. A l'heure où l'Italie est secouée par les frasques berlusconiennes, il y a quelque chose de rassurant à voir ce monsieur paisible tenter de chasser un démon de midi paresseux. Tenant le rôle principal de son film, Gianni Di Gregorio prend un plaisir évident à papillonner autour de charmantes créatures. Le Déjeuner du 15 août (2 008) avait permis de découvrir ce personnage malmené par la gent féminine dont le charme porte une comédie à la saveur d'amaretto.C. V.