«Le chat du rabbin»: Une langue de chat savoureuse

CINEMA Joann Sfar adapte sur grand écran sa propre bande-dessinée...

Caroline Vié

— 

Image du film de Joann Sfar, «Le chat du rabbin»
Image du film de Joann Sfar, «Le chat du rabbin» — Capture d'écran/20minutes.fr

Joann Sfar aurait-il tous les talents? Après avoir raflé le césar 2 010 du meilleur premier film pour Gainsbourg (Vie héroïque), l'auteur-réalisateur-bédéaste s'est associé à Antoine Delesvaux pour signer Le Chat du rabbin, conte philosophique aussi drôle que futé inspiré d'une BD traduite en 15 langues et vendue à près d'un million d'exemplaires. «C'est en regardant mon chat Imothep que j'ai eu envie de le dessiner et d'en faire une sorte de Sganarelle qui veut comprendre les hommes et leur passion pour la religion.» Ce matou malin doublé par François Morel est prêt à se convertir au judaïsme par amour pour sa maîtresse. Les aventures du félin bavard en compagnie d'un peintre russe et d'un soldat belliqueux valent bien leur pesant de pâtée pour chat…

Le matou mène à tout
C'est au gré des réflexions de cet observateur ronronnant que Sfar sort ses griffes contre la bêtise humaine. «La complicité entre le rabbin et l'imam est l'un des éléments clés du film. Les deux personnages sont d'ailleurs baptisés «Sfar» car j'aime m'amuser du fait que mon nom est à la fois juif et arabe.» Joann Sfar s'attaque aussi à une institution: Hergé en prend pour son matricule le temps d'une parodie délicieusement féroce de Tintin. «Comme on ne nous a pas traînés en procès sur la bédé, j'espère que nous n'aurons pas de soucis juridiques avec l'adaptation pour laquelle nous n'avons rien ajouté de plus», sourit Sfar. Fort soucieux du fond, les réalisateurs ne se sont pas montrés négligents sur la forme. «Nous avons beaucoup travaillé la profondeur de champ qu'offre la 3D afin de mettre en valeur les éléments que nous avions choisis», précise Sfar.
On reste ébloui devant la splendeur visuelle de daguerréotypes vivants où évolue ce chat sage qui sort ses griffes contre l'intolérance avec un humour ravageur.

La fiche du film

La bande annonce: