La 3D en perte de vitesse dans les cinémas américains?

CULTURE C'est ce qu'affirme un cabinet de recherche spécialisé, après la performance du dernier épisode de «Pirates des Caraïbes»...

Philippe Berry

— 

Johnny Depp et Penelope Cruz dans «Pirates des Caraïbes 4»
Johnny Depp et Penelope Cruz dans «Pirates des Caraïbes 4» — Festival de Cannes

De notre correspondant à Los Angeles

En avez-vous marre de raquer pour la 3D? Outre-Atlantique, l'engouement des spectateurs pour les films en trois dimensions serait en train de s’essouffler, selon le cabinet BTIG Research.

Les dernières sorties sont passées à la loupe. Si le 4e épisode de Pirates des Caraïbes a établi un record dans le monde, il n'a récolté «que» 90 millions de dollars sur son premier week-end aux Etats-Unis. C'est moins que ses deux prédécesseurs: respectivement 114 et 134 millions pour le 2e et le 3e volet (et même 131 et 163 millions en ajustant les montants sur l'inflation).

Comparer des films à plusieurs années d'intervalle n'est pas vraiment scientifique. Les critiques US et un bouche-à-oreilles plutôt mitigés n'ont sans doute pas aidé. En revanche, la part des recettes des entrées 3D semble en baisse, par rapport à d'autres grosses sorties. La 3D représentait:

  • 68% des recettes pour How to train your Dragon
  • 61% pour le dernier Shrek
  • 60% pour Thor
  • 47% pour Pirates des Caraïbes

La baisse est d'autant plus surprenante qu'en un an, le nombre de salles équipées pour la 3D a presque doublé aux Etats-Unis. Conclusion de BTIG Research: malgré davantage de salles, la 3D rapporte moins. La firme s'attend à une confirmation de la tendance dans le reste du monde dans les mois à venir.

Le 3D: trop chère et d'une qualité inégale

Pour le cabinet, un coupable principal: le prix. Alors que l'essence flambe, les familles ne veulent plus payer un surcoût de 30 à 40% pour profiter d'un effet de profondeur. Surtout que dans le cas des aventures de Jack Sparrow, hormis sur deux ou trois scènes, la 3D n'apporte rien – si ce n'est des couleurs ternes et un léger mal de crâne pour certains.

Certes, Pirates des Caraïbes a été filmé en 3D. On se trouve techniquement loin de catastrophes converties comme Le Choc des titans ou Le Dernier maître de l'air. Malgré tout, BTIG Research recommande aux studios de sortir moins de titres 3D, mais de meilleure qualité. Avatar, Tron ou même Resident Evil ont montré la voie. Le prochain Transformer devrait suivre. Pour l'instant, ils restent des exceptions.

Entre une séance 3D à 13 euros et une 2D à 10 euros, que choisissez-vous? Dites-le nous ci-dessous.