John C. Reilly, père dépassé

— 
John C. Reilly, hier.
John C. Reilly, hier. — Jean-Paul Pelissier / Reuters

Costume gris, cravate rouge et chapeau vissé sur le crâne, John C. Reilly a la classe et ne ressemble en rien au papa dépassé de We Need to Talk About Kevin, de Lynn Ramsay. « J'y joue un brave gars qui refuse d'imaginer que son fils est un psychopathe, explique-t-il. Il refuse d'ouvrir les yeux jusqu'à la fin. » Tilda Swinton et Ezra Miller partagent avec lui l'affiche de ce film angoissant. « L'action est vue par le prisme de souvenirs de la mère », précise Reilly. L'imposant comédien a découvert le film jeudi soir en même temps que le public. « Il n'y a pas de meilleur endroit que le Festival de Cannes pour se faire célébrer, raconte-t-il, mais il faut savoir que les gens vous oublient dès que votre film est passé ! C'est déroutant la première fois ! »
John C. Reilly vient de passer deux mois à Paris sur le tournage du nouveau Roman Polanski, Carnage. « J'aime votre pays pour sa sophistication. Cela m'impressionnait quand j'étais plus jeune. Aujourd'hui, j'apprécie sans me sentir intimidé.c. v.