Retour à la « Rue Cases-Nègres »

— 

La réalisatrice Euzhan Palcy.
La réalisatrice Euzhan Palcy. — A. GELEBART / 20 Minutes

La réalisatrice de Rue Cases-Nègres est à Cannes avec ce film cultissime, projeté dans la section Cannes Classics. Son nom, Euzhan Palcy, ne vous évoque rien ? Son film a pourtant marqué les années 80, remportant à Venise le Lion d'argent du meilleur premier film et un prix d'interprétation pour Darling Légitimus (la grand-mère de Pascal).
Cinéphile dès l'enfance, la petite Martiniquaise était « choquée de voir les Noirs si mal traités dans les films américains ». La lecture du roman de Joseph Zobel La Rue Cases-Nègres est une révélation. « J'ai su que je porterai ce livre à l'écran », dit-elle. François Truffaut est l'un des premiers à lui apporter son soutien. Le succès du film est tel qu'elle se retrouve aux Etats-Unis, première femme noire à y tourner un film, et première femme tout court à diriger Marlon Brando. Mais la gloire ne lui monte pas à la tête. Elle refuse même une proposition de Steven Spielberg. « Je préparais à ce moment-là un documentaire sur Aimé Césaire, un homme plus important que Spielberg à mes yeux », justifie-t-elle encore aujourd'hui.
Stéphane Leblanc