«Tomboy»: Sans contrefaçon, c'est un garçon

CINEMA Céline Sciamma signe un film réussi sur l'histoire d'une gamine de 10 ans qui décide de se faire passer pour un garçon...

C. V.

— 

pyramide distribution

Céline Sciamma signe un film réussi sur un garçon manqué (voir l'affiche ici). Tomboy, c'est l'histoire d'une gamine de 10 ans qui décide de se faire passer pour un gamin.

C'est aussi la preuve que la réalisatrice de Naissance des pieuvres (2007) sait capturer les malaises de la jeunesse avec une pudeur et une justesse rare. Après l'adolescence, elle braque sa caméra sur le monde de l'enfance. La délicatesse du traitement est à l'image de celle du sujet car la tendresse de la cinéaste imprègne des personnages tout en nuances.

Fille à la maison, garçon à l'extérieur, l'héroïne-héros, interprétée par l'impressionnante Zoé Héran, gagne le cœur du spectateur tout comme le film, réalisé avec une grande économie de moyens : 20 jours avec un appareil photo-caméra, 50 séquences et deux décors. Réflexion sur l'identité sexuelle et le regard des autres, Tomboy émeut tout autant que son personnage principal.