Mireille Darc: «J'aime les films policiers qui me font frissonner»

CINEMA Mireille Darc, membre du jury, reçoit un hommage au Festival du film policier de Beaune

Caroline Vié

— 

BENAROCH / SIPA

Mireille Darc éclairera de sa présence la troisième édition du Festival du film policier de Beaune, qui commence ce soir. La belle blonde, actrice, romancière et réalisatrice, pourra y revoir quelques-uns de ses grands films réalisés par Georges Lautner : Les Barbouzes (1 964), Il était une fois un flic (1 971) et Les Seins de glace (1 974). Rencontre avec une grande dame du cinéma français.

Cet hommage à Beaune, ça vous fait plaisir ?
Comment ne serais-je pas heureuse de voir que les gens m'aiment toujours ? Cela étant dit, je vis dans le présent, pas dans le passé. Je préfère me concentrer sur les documentaires que je réalise plutôt que de me complaire dans la nostalgie ! Je suis aussi ravie de collaborer avec le président du jury, Régis Wargnier, dont j'admire le travail.

Quelle jurée serez-vous ?
Je compte être une jurée studieuse qui voit tous les films avec attention en prenant des notes. Je suis capable de défendre mes idées tout en écoutant celles des autres. Si j'ai un coup de cœur, je suis prête à monter au créneau pour le faire triompher.

Quels polars appréciez-vous ?
J'aime les films policiers qui font frissonner, ceux dont on sort rassuré en se disant qu'on a bien de la chance de retrouver sa vie de tous les jours. J'ai un faible pour les histoires de complots. Récemment, j'ai pris un grand plaisir à découvrir The Ghost Writer de Roman Polanski. Angoissant à souhait.

7 polars en compet'

Europe, Asie, Amérique et Australie seront représentéesen compétition. Après avoir été couronné à Sundance, Animal Kingdom de David Michôd, chronique d'une famillede délinquants australiens,est notre grand favori.