Festival de Cannes 2011: Robert De Niro présidera le jury

CINEMA A lui la lourde tâche de décerner la Palme d'Or...

Sandrine Cochard
— 
Peter Kramer/NBC/AP/SIPA

«Le Festival de Cannes représente pour moi une occasion rare, car c’est un des plus anciens et des meilleurs festivals au monde.» Voilà ce qu’a déclaré Robert De Niro en acceptant l’invitation du festival de devenir président du jury de l’édition 2011, qui se tiendra du 11 au 22 mai 2011.

«Caméléon»

«Robert De Niro est entré dans l’histoire du Festival de Cannes dès sa première apparition, avec Taxi Driver qui remporte la Palme d’Or. Son nom restera associé à celui de Martin Scorsese, comme Mastroianni le fut à Fellini», ont souligné Gilles Jacob et Thierry Frémaux, Président et Délégué général du Festival de Cannes. Et de rendre hommage à son immense talent: «Doté d’une plasticité de caméléon, il compose ses personnages sans qu’on sache s’il prend la mesure du rôle ou si le rôle s’adapte à ses mesures. Ses interprétations précises et nuancées, plus vraies que nature, invitent à l’identification : il est pour toujours le dernier nabab, Vito Corleone, Jack la Motta, Sam “Ace” Rothstein…»

Robert De Niro, 64 ans, succède donc à Tim Burton, président l'an passé. «Ayant été par deux fois président de jury dans les années 80, je sais que ce ne sera pas une tâche facile pour mes amis jurés et moi-même mais je suis honoré et heureux du rôle qui m’est confié par le Festival de Cannes», a déclaré l’acteur, cité par le communiqué officiel du festival.

Filmographie extraordinaire

Souvent considéré comme le meilleur acteur de sa génération, Robert De Niro a construit sa notoriété sur son extraordinaire capacité à se fondre dans ses personnages. Sa filmographie extraordinaire (Mean Streets, 1900, Voyage au bout de l’enfer, les Incorruptibles, les Affranchis, Casino, Heat…) lui a notamment valu l’Oscar du meilleur second rôle (pour Le Parrain II) et celui du meilleur acteur pour Raging Bull, en 1980.

Robert De Niro n’est pas un inconnu sur la Croisette: il a présenté huit films au Festival de Cannes, dont deux récompensés par la Palme d’Or: Taxi Driver, en 1976, suivi dix ans plus tard par Mission de Roland Joffé. Son statut de président du jury cannois est une belle façon de boucler la boucle.

Et vous, que pensez-vous de ce choix?