Trêve de Noël dans les tranchées

© 20 minutes
— 

Joyeux Noël relate un épisode peu connu du début de la Première Guerre mondiale : un réveillon improvisé entre Français, Allemands et Britanniques, fraternisant hors des tranchées le temps d’une nuit. Pour conter cette histoire porteuse d’un fort message pacifiste, Christian Carion a réuni une distribution européenne de haut vol où Daniel Brülh côtoie Diane Kruger, Dany Boon et Guillaume Canet. Le film a eu l’heur de plaire à la presse américaine à Cannes et c’est sans doute la raison pour laquelle il a été choisi pour représenter la France aux Oscars. Mais le réalisateur d’Une hirondelle a fait le printemps n’échappe pas aux clichés : la musique adoucit les moeurs quand une cantatrice en manteau de fourrure s’égosille dans le froid et le sport se révèle fédérateur au cours d’un match de foot entre soldats. Ces lourdeurs plombent une fresque aux images luxueuses dont l’académisme ne laisse poindre d’émotion que lors de tête-à-tête intimistes entre des soldats horrifiés à l’idée de s’entre-tuer. C. V.