« Rubber », film d'horreur qui ne manque pas d'air

— 

Robert, un héros très gonflé.
Robert, un héros très gonflé. — UFO DISTRIBUTION

Ne dites pas à Quentin Dupieux que Rubber est un film déjanté ! « Si vous saviez ce que j'ai pu entendre comme vannes... », soupire-t-il. Selon le réalisateur de Steak, alias Mr Oizo, cette histoire d'un pneu qui tue des gens par télépathie « n'aurait jamais dû exister : c'est une blague entre copains ! »
Et pourtant, ce film d'horreur potache a créé l'évènement à la Semainde de la critique à Cannes. Robert, le pneu assassin, a même monté les marches affublé d'un nœud papillon. « Notre film est frais, original et 100 % artisanal,» précise Dupieux. Gonflé, Robert mérite de rejoindre Jason et Fred­dy au Panthéon des héros du cinéma fantastique. C. V.