« Draquila », l'enquête qui fait trembler Le système berlusconi

— 

Un croisement entre Tina Fey, pour son sens de la caricature politique, et Michael Moore, pour son ton engagé. Sabina Guzzanti, qui a été écartée de la télé italienne par le pouvoir, livre avec Draquila - L'Italie qui tremble, un éclairage effrayant du système Berlusconi.
râce à des images d'animation pleines d'humour qui entrecoupent les scènes de reportages, la démonstration ne sombre pas dans le catégorique. L'enquête de Guzzanti sur les suites du tremblement de terre qui a touché la ville d'Aquila en 2009 la mènent à affirmer qu'au nom de l'urgence et de la sécurité, la protection civile détourne les lois, spécule et bafoue les droits des citoyens. « Dictature n'est pas le mot, démocratie ne l'est plus non plus, lance la réalisatrice à 20 Minutes. L'Italie vit une phase de transition d'une démocratie à quelque chose qui n'a pas encore de nom. » Bérénice Dubuc