«Le Royaume de Ga'Hoole»: Une chouette fable bien remplumée

ANIMATION Ce film sur les aventures d'un volatile débarque dans les salles en 3D...

Caroline Vié

— 

Le jeune Soren, fasciné par les histoires épiques, va devoir sauver sa communauté.
Le jeune Soren, fasciné par les histoires épiques, va devoir sauver sa communauté. — WARNER BROS

Après les zombies, les Spartiates et les superhéros fatigués, un jeune hibou! Zack Snyder, réalisateur de L'Armée des morts, 300 et Watchmen, a pensé à son jeune fils pour signer Le Royaume de Ga'Hoole–La légende des gardiens, adapté des romans de Kathryn Lasky sur les hauts faits d'oiseaux luttant contre des tyrans volants. Le jeune héros a le courage d'un vautour pour transformer une armée d'ailes cassées en terreurs des airs.

Snyder n'a pas renoncé à filmer des combats virtuoses pour se mettre à hauteur d'enfant. Les amoureux de son style se sentiront en terrain connu au moment de prendre leur envol dans cette fable d'heroic fantasy.

Des images en relief de haut vol

La 3D est à couper le souffle dans ce film d'animation ébouriffant, sorte de 300 avec des plumes. Les ralentis chers au réalisateur et sa parfaite maîtrise des effets spéciaux font décoller ses aventures en fusée, donnant la sensation d'évoluer au milieu des protagonistes.

Parvenir à nous faire prendre fait et cause pour des chouettes parlantes était une gageure que le réalisateur relève brillamment. Snyder communique son sens de l'épique à ces animaux dont le succès américain laisse présager de nouvelles envolées.


LE ROYAUME DE GA'HOOLE - BANDE-ANNONCE VF HD
envoyé par baryla. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

Le réalisateur Zack Snyder revient pour 20 Minutes sur la fabrication de son film.

«J'ai eu des moments de panique où je me demandais si ces oiseaux allaient être crédibles, mais cela n'a pas duré. Je me suis amusé comme un petit fou avec ces hiboux. Et comme mes films précédents étaient riches en effets spéciaux sur ordinateur, je ne me suis pas senti dépaysé avec l'animation.
J'ai bénéficié d'une gande liberté et j'ai pu passer du temps avec de grands acteurs comme Helen Mirren et Hugo Wea­ving [les voix originales du film], qui m'ont aidé à donner vie aux oiseaux. J'ai un faible pour ces guerriers qui ne sont pas sans rappeler les héros de mes précédents films par leur détermination dans l'adversité. Aujourd'hui, je prépare Superman et je suis heureux d'avoir pu m'initier à la 3D.»