« Mes dessins ne passeraient plus »

recueilli par Caroline Vié

— 

Le documentaire Mourir ? Plutôt crever ! donne la parole à l'octogénaire provocateur.
Le documentaire Mourir ? Plutôt crever ! donne la parole à l'octogénaire provocateur. —

A 80 balais, Siné n'est pas prêt à se laisser enterrer. Mourir ? Plutôt crever !, clame le documentaire que lui consacre Stéphane Mercurio. Un film qui lui a redonné du poil de la bête.

D'où vient le titre du film ?
Il s'agit de l'épitaphe inscrite sur le caveau que j'occuperai dans le cimetière de Montmartre. Il y a de la place pour 60 urnes. Je pourrai reposer en bonne compagnie : Benoît Delépine, le réalisateur de Mammuth, y sera aussi.

Quelle a été votre réaction

en découvrant le documentaire ?
Mon renvoi de Charlie Hebdo et l'arrêt de mon propre journal Siné Hebdo m'ont beaucoup affecté. Je déprimais en me disant que mes combats avaient été un échec total. Voir ce film m'a remonté le moral ! J'ai quand même fait pas mal de choses…
Pourquoi ne trouvez-vous plus

la place d'exister aujourd'hui ?
Tout simplement parce que la liberté d'expression s'est réduite de façon incroyable. La plupart de mes dessins ne passeraient plus aujourd'hui, mais je suis heureux de constater que des jeunes m'apprécient.
Et la suite ?
Je suis trop las pour relancer un journal, mais je continue à dessiner. Je prépare un dictionnaire humoristique.

tendresse filiale

Mourir ? Plutôt crever ! est la déclaration d'amour de Stéphane Mercurio à son beau-père. Le portrait du dessinateur et polémiste bouillonne d'une tendresse filiale que la réalisatrice rend communicative.