«Moi, moche et méchant», une franche réussite

VIDEO Découvrez la bande-annonce du film...

Stéphane Leblanc

— 

Les avions en papiers volaient et le public se gondolait dans la salle du festival d’Annecy qui projetait Moi, moche et méchant (Despicable me, en VO), en avant-première début juin. Faut dire, ce nouveau long-métrage d’animation des studios Universal est une franche réussite. Visuellement, ce film en 3D relief est de toute beauté –un grand bravo au studio français Mac Guff !-, et l’histoire du plus gentil vilain de tous les temps est à la fois tordante et attendrissante.

Sous ses faux airs de Dracula, le sinistre Gru cache le coeur d’un enfant traumatisé par une mère tyrannique. Devenu grand, il va comploter pour elle le plus gros casse de tous les temps en dérobant… la lune, pas moins.

«On a choisi un méchant comme personnage principal, parce qu’un vilain bien troussé finit toujours par susciter la sympathie des enfants», justifient le réalisateur français Pierre Coffin et son homologue canadien Chris Renaud. Leur «héros», ils l’ont affublé d’une armada de mini-techniciens jaunes, les irrésistibles «Minions» et d’un arsenal de la plus haute technicité. Mais c’est sans compter sur un rival nettement plus méchant que lui et sur trois petites orphelines qui vont tout faire pour être adoptées par ce «papa» improvisé.

Le film sort  en salles le 13 octobre, mais vous pouvez dès aujourd’hui découvrir la bande-annonce sur 20minutes.fr.