« Je suis sensible, susceptible, limite parano »

©2006 20 minutes

— 

Michael Youn Comédien

Vous ne commandez qu'une salade

? J'ai pris dix-huit kilos pour Incontrôlable

J'en ai perdu quatre sur le tournage, très physique, mais il m'en reste encore quatre à supprimer [ Il soulève son tee-shirt et montre un tout petit bourrelet ]

Vous voyez, il y a encore du boulot

Comment avez-vous fait pour prendre tout ce poids ? J'ai bouffé des « fast-food » et bu du Coca pendant deux mois

C'est incroyable comme ça va vite quand on mange de la merde ! C'est largement moins facile de retrouver son poids normal

Vous sentez-vous proche d'un comique comme Jim Carrey ? Oui, mais plutôt dans sa période Dumb & Dumber

Je ne suis pas certain que j'éprouverais autant de plaisir à aborder un registre plus sérieux

Je vais cependant bientôt m'essayer au thriller et au drame, histoire d'en avoir le coeur net

Que vous propose-t-on comme scénarios ? Beaucoup de comédies romantiques et j'en suis le premier surpris ! Si je suis très romantique dans la vie, ce n'est pas un domaine qui m'attire particulièrement au cinéma

Dans le film, votre personnage perd le contrôle, quelles seraient vos craintes si cela vous arrivait vraiment ? C'est plutôt du côté des émotions que j'aurais peur d'en lâcher trop

Je suis un gars sensible, trop susceptible, limite parano

Je peux rester des heures à ruminer sur une phrase qu'on m'a dite, à me demander si la personne a cherché à me vexer

Cela ne doit pas faciliter vos rapports avec la presse

Je n'accepte pas qu'on publie des mensonges qui peuvent blesser mes proches

J'envisage une émission de télé où l'on pourra voir des rédacteurs en chef de journaux à scandale traqués dans leur vie privée

La réponse du berger à la bergère en quelque sorte

Vous semblez plus posé dans la vie, vous êtes-vous assagi ? Je réserve mes clowneries à la scène et à l'écran

J'ai compris qu'il n'était pas nécessaire de rajouter du sucre sur la chantilly

Recueilli par C

Vié