«Nouvelle cuisine», dégustation gore

©2006 20 minutes

— 

Nouvelle cuisine est un bijou d'humour noir

Ce conte horrifique, signé Fruit Chan, est la version longue d'un précédent court métrage du cinéaste hongkongais, proposé dans l'anthologie 3 extrêmes (DVD Wild Side Video)

Loin de « tirer à la ligne », Fruit Chan développe de façon virtuose les aventures gastronomiques d'une quadragénaire fortunée, bien résolue à gommer les affres du temps, afin de reconquérir son mari volage

Les petits plats à base d'embryons humains que lui prépare une cuisinière délurée campée par Bai Ling lui font l'effet d'une véritable cure de jouvence

Et la cliente finit par mettre la main à la pâte pour se fournir en matière première

« Je pense que Fruit Chan est parvenu à obtenir un équilibre rare entre le cinéma d'auteur et le cinéma commercial », déclare le producteur Peter Pau

Les professionnels du cinéma sont de son avis puisque le film est à la fois sélectionné au Festival de Berlin et à celui de Gérardmer

Si certaines images gore sur fond de cannibalisme appartiennent résolument au cinéma de genre, le réalisateur de Durian Durian ne tombe jamais dans la provocation gratuite

Son récit, aussi cru que cruel, invite à une réflexion sur la peur de vieillir, nourrie ici par un jeunisme galopant

Fruit Chan y brocarde à la fois une certaine bourgeoisie qui croit que tout peut s'acheter et des êtres talonnés par la misère au point d'être persuadés que tout peut se vendre

Une superbe photographie signée par Christopher Doyle, complice régulier de Wong Kar-wai, ajoute à l'atmosphère envoûtante d'une oeuvre singulière que son sujet délicat et ses séquences chocs réservent à un public averti

Caroline Vié