L'union et la force retrouvées du Splendid

©2006 20 minutes

— 

On n'avait pas vu l'équipe du Splendid au grand complet depuis Grosse fatigue de Michel Blanc (1994)

Les complices devaient se réunir devant la caméra de Gérard Jugnot pour Astérix en Hispanie, mais le projet est tombé à l'eau

Thierry Lhermitte a alors lancé l'idée d'un troisième volet des Bronzés

Il a écrit un synopsis de quinze pages avec Christian Clavier

Michel Blanc et Marie-Anne Chazel ont ensuite apporté leur contribution, régulièrement rejoints par Gérard Jugnot et Josiane Balasko, souvent retenus par des emplois du temps bien remplis

« Ceux qui étaient libres venaient, les autres passaient par intermittence », précise Christian Clavier pour décrire un processus d'écriture qui a duré quatre mois

rêve Au début des années 1980, l'équipe du Splendid envisageait de tourner le troisième volet des Bronzés aux Etats-Unis. Ils s'y sont rendus pour faire des recherches, avant de renoncer à finaliser le scénario. En 2005, l'Amérique fait moins rêver. C'est un hôtel en Sardaigne et des studios en région parisienne qui ont servi de décor au film.