«Cannes, une récréation et une récompense»

INTERVIEW Le Britannique évoque ses expériences cannoises pour 20 Minutes...

Recueilli par notre envoyée spéciale à Cannes Caroline Vié
— 
Le Britannique Ken Loach présentait hier son tout nouveau film sur la Croisette.
Le Britannique Ken Loach présentait hier son tout nouveau film sur la Croisette. — A-C. POUJOULAT / AFP

Le cinéaste Ken Loach semble être le premier surpris d'être de nouveau sélectionné à Cannes avec Route Irish. Ce drame poignant sur des agents de sécurité qui reviennent d'Irak a rejoint la compétition à la dernière minute.

L'an dernier, vous étiez à Cannes avec Looking for Eric. Etes-vous plus nerveux pour Route Irish?

Certainement, car Looking for Eric était une comédie alors que j'aborde ici des sujets nettement plus polémiques que le football. Je me demande comment le film va être accueilli. J'ai peur que les spectateurs se soient lassés d'entendre parler de l'Irak et de l'impact de ce conflit sur le monde entier.

Pourquoi avez-vous été sélectionné en toute dernière minute ?

Tout simplement parce que je ne pensais pas que le film serait prêt à temps. J'ai d'ailleurs longuement hésité à venir. J'ai été si souvent présent à Cannes que je crains d'être comme un invité qui s'incruste, de ceux qu'on ne parvient pas à renvoyer chez eux.

Gardez-vous quelques beaux souvenirs du festival?

Recevoir la Palme d'or en 2006 m'a marqué, mais je crois que monter les marches avec les vétérans des Brigades internationales pour Land and Freedom [film sur la guerre civile en Espagne sélectionné en 1995] était encore plus fort. C'était tellement merveilleux de les voir réunis! Cannes est surtout important pour les acteurs. C'est une récréation et une récompense.

Etes-vous prêt à recevoir une deuxième Palme d'or?

Je n'y pense pas. En avoir une était déjà merveilleux. Si mon film peut conduire les gens à réfléchir sur le monde qui les entoure, je me considérerai satisfait. Et puis, j'ai déjà eu mon petit plaisir personnel pusqu'Eric Cantona est venu voir mon film. Nous sommes restés en contact depuis Looking for Eric. Je compte bien le cuisiner sur la prochaine Coupe du monde de football.