«Fair Game», une histoire passionnante desservie par une réalisation molle

CRITIQUE Le film était présenté ce jeudi en compétition officielle à Cannes...

Caroline Vié

— 

L'équipe de «Fair Game» lors de la présentation du film à Cannes, jeudi 20 mai 2010
L'équipe de «Fair Game» lors de la présentation du film à Cannes, jeudi 20 mai 2010 — AFP photo/Valéry Hache

Si vous avez manqué le début

Valérie Plame est un agent de la CIA qui travaille sécrètement au département chargé de la non-prolifération des armes. Début 2002, elle enquête sur la possibilité d’armes de destruction massive en Irak. Son mari, le diplomate à la retraite Joe Wilson, est chargé d’user de ses contacts en Afrique pour se rendre au Niger afin de se renseigner sur une vente supposée d’uranium enrichi. Bien qu’il soit revenu avec des conclusions négatives, l’admistration Bush ignore son avis pour déclencher la guerre en Irak. Furieux, Joe Wilson écrit un article pour dénoncer le comportement du gouvernement.

Les têtes d'affiche

Sean Penn a reçu l’Oscar pour en 2004 pour Mystic River de Clint Eastwood et en 2009 pour Harvey Milk de Gus Van Sant. On le verra bientôt dans Tree of Life de Terrence Malick.Naomi Watts, découverte par David Lynch pour Mulholland Drive, était aussi à Cannes cette année pour You Will Meet a Dark Stranger de Woody Allen, projeté en début de semaine.

Backstage

L’affaire Valerie Plame a déclenché un véritable scandale aux Etats-Unis quand on a découvert que des membres du gouvernement avaient compromis la couverture de l’agent afin de discréditer son mari. La véritable Valerie a soutenu le projet. Elle a passé de longues heures au téléphone avec Naomi Watts afin de l’aider à bâtir son rôle et a avoué avoir eut l’impression de voir un double d’elle-même lorsqu’elle a rencontré la comédienne. Joe Wilson était, quant à lui, fort flatté d’être interprété par Sean Penn.

Le plus

L’histoire de Valerie Plame et de son mari est passionnante et complètement démente. Même si on est familier avec les événements, le récit reste prenant et les rapports du couple sont fort bien rendus par deux excellents acteurs.

Le moins

La mise en scène manque cruellement de personnalité. On imagine avec regret ce qu’un grand cinéaste aurait pu faire avec un sujet aussi riche.

La réplique

- «Je ne me sens pas très 007 en ce moment.»

La vidéo