La passion et l'émotion en haut de l'affiche

De notre envoyée spéciale à Cannes Caroline Vié

— 

L'actrice Naomi Watts, héroïne du You Will Meet A Tall Dark Stranger de Woody Allen.
L'actrice Naomi Watts, héroïne du You Will Meet A Tall Dark Stranger de Woody Allen. — WARNER BROS. FRANCE

Quatre jours que la compétition cannoise est commencée, après la pro­jection du Robin des bois en ouverture. L'occasion de compter les points après ce long week-end de l'Ascension.

JEUDI, on se mortifie. On a commencé très fort en compagnie de messieurs pas vraiment recommandables. Entre le père qui avait abandonné son jeune fils dans Chongqing Blues de Wang Xiaoshuai et le producteur véreux de Tournée de Mathieu Amalric, l'humanité n'était pas à son plus fort. Ces deux êtres fictifs mais attachants essaient néanmoins de se racheter. Ce qui nous les rend plus sympathiques que Silvio Berlusconi dans Draquila, L'Italia che trema où Sabina Guzzanti le dépeint comme une ordure épouvantable et pas du tout repentie.

VENDREDI, on s'enrichit. Comme son nom l'indique, la mondialisation, c'est partout dans le monde. L'appât du gain frappe de déraison les héros de Wall Street : l'argent ne dort jamais, nouvelle satire cruelle des milieux financiers signée Oliver Stone dans laquelle Michael Douglas sacrifie tout au dieu Dollar. Dans The Housemaid (la servante) du Coréen Im Sang-soo, une pauvrette perd la tête et son boulot quand son patron, nouveau riche bling-bling, la met enceinte.

SAMEDI, on s'aime à la folie. Les quinquagénaires d'Another Year de Mike Leigh comme les Londoniens friqués de You Will Meet a Tall Dark Stranger de Woody Allen invitent le spectateur à se pencher sur les désordres de la passion. Les uns occupent des appartements simplement confortables, les autres des lofts faisant passer Buckingham Palace pour un cagibi. Les deux films, savoureux, donnent envie de coffrer Cupidon pour l'interroger sur ses méthodes de travail.
DIMANCHE, on cède à l'envie. La Princesse de Montpensier met le palpitant à rude épreuve. Le spectateur est invité à partager les peines de Mélanie Thierry, dont les amours sont malmenées par le duo Madame de La Fayette-Bertrand Tavernier. Son partenaire Grégoire Leprince-Ringuet se laisse envoûter par la belle blonde du XVIe siècle avant de céder au charme d'une créature aux cheveux de miel nettement plus actuelle. Dans L'Autre Monde de Gilles Marchand, thriller sur un univers virtuel, le comédien est transformé en loup de Tex Avery par Louise Bourgoin avec sa plastique de déesse et un tatouage judicieusement placé à un endroit généralement abrité du soleil.

Au programme

Le Japonais Takeshi Kitano et le Mexicain Alejandro González Iñarritu font leur entrée en compétition aujourd'hui avec Outrage et Biutiful. L'Argentin Pablo Trapero présente Carancho à la sélection Un certain regard.