20 Minutes : Actualités et infos en direct
AdaptationAlexis Michalik célèbre « Une histoire d’amour » pas forcément évidente

« Une histoire d’amour » : Alexis Michalik n’a pas toujours le beau rôle dans l’adaptation de sa pièce

AdaptationL’auteur explique pourquoi il s’est réservé un rôle d’écrivain autocentré dans cette belle chronique familiale
Marica Soyer, Alexis Michalik, Juliette Delacroix
Marica Soyer, Alexis Michalik, Juliette Delacroix - Le Pacte / 20 Minutes
Caroline Vié

Caroline Vié

L'essentiel

  • Alexis Michalik porte sa pièce « Une histoire d’amour » à l’écran.
  • Il y incarne un frère autocentré mais quand même capable de générosité.
  • Comme pour « Edmond », son précédent film, il évite l’écueil du théâtre filmé.

Alexis Michalik s’est donné un rôle réjouissant mais pas toujours flatteur dans Une histoire d’amour où il porte pour la deuxième fois à l’écran, l’une de ses pièces de théâtre à succès après Edmond. Il s’est mitonné le rôle d’un écrivain imbuvable et cynique qui soutient sa sœur au gré de relations sentimentales difficiles.



« Il est autocentré et il se fait tout le temps larguer, explique Alexis Michalik à 20 Minutes. Ceci explique sans doute cela, mais cela ne l’empêche pas d’être malheureux et de se dévouer pour sa sœur qui est la seule personne qui lui fait oublier son nombril. » Quand cette dernière apprend qu’elle est atteinte d’une maladie incurable, cet homme cynique va devoir composer avec sa jeune nièce bientôt orpheline.

Ne pas prendre le temps de se plaindre

« Après avoir écrit la pièce, je me suis dit que ça faisait sens que je joue ce personnage, raconte-t-il. J’adore son sens du sarcasme qui l’aide à affronter les situations les plus terribles. » Si les héros connaissent des moments difficiles, le récit se veut avant tout une ode à la vie. « Ils partagent des moments d’un bonheur intense avant la tragédie et ils ne prennent jamais le temps de se plaindre quand elle leur tombe dessus. » L’incroyable résilience de personnages que la vie et l’impur ne ménage pas galvanise cette chronique qui évite soigneusement l’écueil du théâtre filmé. L’énergie qui se dégage d’Une histoire d’amour apporte une chaleur unique à un film généreux, également porté par Marica Soyer, et Juliette Delacroix, éblouissantes de naturel en amantes comblées puis désunies.

Sujets liés