Les Oscars 2023 snobent la France mais célèbrent la francophonie avec « Close »

NOMINATION « Close » de Lukas Dhont a été choisi comme représentant de la francophonie, tandis que « Saint-Omer » d’Alice Diop était boudé, dans les nominations

Caroline Vié
— 
Eden Dambrine (au centre) dans « Close » de Lukas Dhont
Eden Dambrine (au centre) dans « Close » de Lukas Dhont — Kris Dewitte/Diaphana
  • « Saint-Omer » d’Alice Diop n’a pas été retenu dans la catégorie « Meilleur film étranger » mais le film belge « Close » l'est pour représenter la francophonie.
  • Cette histoire d’amitié tragique entre deux garçons aura affaire à une lourde concurrence, notamment avec « Eo » de Jerzy Skolimowski.
  • La cérémonie des Oscars aura lieu à Los Angeles le 13 mars prochain.

Allison Williams et Riz Ahmed ont annoncé les nommés aux Oscar 2023 ce mardi. Et c’est la déception. Saint-Omer d’Alice Diop, choisi pour représenter la France, n’a pas été retenu par l’Académie dans les nominés pour le meilleur film étranger. Le film belge Close de Lukas Dhont, notre grand favori de l’année, est en revanche présent sur la liste.


Déjà récompensée par le grand prix du Festival de Cannes, cette histoire d’amitié tragique entre deux garçons est une merveille de sensibilité qui démontre que le réalisateur (Caméra d’or en 2018 pour Girl) tient toutes ses promesses. « J’aimerais que tant que mes personnages touchent le plus grand nombre de spectateurs et qu’ils aident à mieux comprendre les adolescents et leurs sentiments à fleur de peau », confiât le réalisateur à 20 Minutes après avoir reçu son trophée sur la Croisette.

Sa nomination aux Oscars démontre que Close a plus touché les votants que le procès pour infanticide de Saint-Omer, récompensé à la Mostra de Venise. Didier Allouch, correspondant à Los Angeles pour Canal + explique : « Saint-Omer était trop radical pour les votants, il faudrait vraiment que les Français qui choisissent les films pour nous représenter pensent davantage au public américain s’ils veulent dépasser l’étape de la « short-list » et obtenir une nomination aux Oscars. » La France n’a pas reçu le trophée du meilleur film étranger depuis 1993 et Indochine, la fresque de Régis Wargnier.

Le petit âne dans Eo de Jerzy Skolimowski pourrait créer la surprise

Lukas Dhont et Close auront affaire à forte concurrence lors de la cérémonie. L’émouvant petit âne dans Eo de Jerzy Skolimowski, Prix du jury à Cannes, pourrait créer la surprise mais c’est le soldat allemand de la Première Guerre mondiale d’A l’Ouest rien de nouveau d’Edward Berger, déjà très remarqué aux Bafta et disponible sur Netflix, qui est jugé grand favori. Le film est d’ailleurs aussi cité dans la catégorie « Meilleur film ». « Les votants aiment avant tout les films historiques et ensuite les émotions fortes, précise Didier Allouch. C’est pour cela qu’A l’Ouest rien de nouveau part grand favori et que Close est considéré comme un outsider. »

Il reste cependant une chance pour la France de récolter une statuette : la nomination méritée du chef-opérateur franco iranien Darius Khondji pour Bardo d'Alejandro González Iñárritu (disponible sur Netflix). Le suspense prendra fin le jour de la cérémonie des Oscars le 13 mars au Dolby Theater de Hollywood.

Les nommés dans les principales catégories pour la 95e cérémonie des Oscars

«Everything Everywhere All at Once», réalisé par Daniel Kwan et Daniel Scheinert, mène la course aux statuettes avec 11 nominations, suivi par «A l'Ouest, rien de nouveau» et «Les Banshees d'Inisherin» avec 9 nominations chacun, et «Elvis» (8 nominations).

Meilleur film

«A l'Ouest, rien de nouveau»

«Avatar 2: la voie de l'eau»

«Les Banshees d'Inisherin»

«Elvis»

«Everything Everywhere All at Once»

«The Fabelmans»

«Tar»

«Top Gun: Maverick»

«Sans filtre»

«Women Talking»


Meilleur réalisateur

Martin McDonagh, «Les Banshees d'Inisherin»

Daniel Kwan et Daniel Scheinert, «Everything Everywhere All at Once»

Steven Spielberg, «The Fabelmans»

Todd Field, «Tar»

Ruben Ostlund, «Sans filtre»


Meilleure actrice

Cate Blanchett, «Tar»

Ana de Armas, «Blonde»

Andrea Riseborough, «To Leslie»

Michelle Williams, «The Fabelmans»

Michelle Yeoh, «Everything Everywhere All at Once»


Meilleur acteur

Austin Butler, «Elvis»

Colin Farrell, «Les Banshees d'Inisherin»

Brendan Fraser, «The Whale»

Paul Mescal, «Aftersun»

Bill Nighy, «Vivre»


Meilleure actrice dans un second rôle

Angela Bassett, «Black Panther: Wakanda Forever»

Hong Chau, «The Whale»

Kerry Condon, «Les Banshees d'Inisherin»

Jamie Lee Curtis, «Everything Everywhere All at Once»

Stephanie Hsu, «Everything Everywhere All at Once»


Meilleur acteur dans un second rôle

Brendan Gleeson, «Les Banshees d'Inisherin»

Brian Tyree Henry, «Causeway»

Judd Hirsch, «The Fabelmans»

Barry Keoghan, «Les Banshees d'Inisherin»

Ke Huy Quan, «Everything Everywhere All at Once»


Meilleur film international

«A l'Ouest, rien de nouveau» (Allemagne)

«Argentina, 1985» (Argentine)

«Close» (Belgique)

«EO» (Pologne)

«The Quiet Girl» (Irlande)

- Meilleur film d'animation -

«Pinocchio par Guillermo del Toro»

«Marcel the Shell With Shoes On»

«Le Chat Potté 2: la dernière quête»

«Le Monstre des mers»

«Alerte rouge»


Meilleur documentaire

«Tout ce que nous respirons»

«Toute la beauté et le sang versé»

«Fire of Love»

«A House Made of Splinters»

«Navalny»


Films avec six nominations et plus

«Everything Everywhere All at Once» - 11 nominations

«A l'Ouest, rien de nouveau» - 9 nominations

«Les Banshees d'Inisherin» - 9 nominations

«Elvis» - 8 nominations

«The Fabelmans» -  nominations

«Tar» - 6 nominations

«Top Gun: Maverick» - 6 nominations