« L’Innocent » : Anouk Grinberg fait un retour fracassant et c’est à Louis Garrel qu’elle le doit

Comédie Anouk Grinberg incarne une maman farfelue qui retrouve l’amour au grand dam de Louis Garrel, son fils dans « L’Innocent », en salle ce mercredi

Caroline Vié
— 
Louis Garrel et Anouk Grinberg dans « L'Innocent »  de Louis Garrel
Louis Garrel et Anouk Grinberg dans « L'Innocent » de Louis Garrel — Ad Vitam
  • Quand sa maman tombe follement amoureuse d’un ancien détenu, son fils s’inquiète.
  • Louis Garrel, qui réalise le film, joue le fiston angoissé pour la sécurité d’une mère solaire incarnée par Anouk Grinberg.
  • Roschdy Zem en ancien détenu séduisant et Noémie Merlant en meilleure amie leur donnent la réplique dans « L’Innocent », mi-comédie tendre, mi-film de braquage bourré de suspense.

Rayonnante Anouk Grinberg dans L’Innocent de Louis Garrel, mi-comédie tendre, mi-film de braquage découvert hors compétition à Cannes. La comédienne, qu’on n’avait guère vue dernièrement à l’exception d’un rôle de juge dans La Nuit du 12 de Dominik Moll, livre une performance lumineuse en maman solaire qui tombe amoureuse d’un ancien détenu joué par Roschdy Zem. « Louis Garrel m’a fait un beau cadeau avec le rôle de Sylvie, une femme pleine de vie qui me ressemble un peu », raconte Anouk Grinberg à 20 Minutes.



Le spectateur s’attache immédiatement à cette mère farfelue que son fils (joué par Louis Garrel lui-même) essaie, souvent maladroitement, de protéger de sa générosité et de son incurable optimisme. « Il lui empoisonne l’existence, explique l’actrice. Elle est si amoureuse qu’elle ne touche pas terre et elle a juste envie qu’on lui fiche la paix. Mais leur relation est très belle. »

Entre comédie et film de braquage

Son prétendant (Roschdy Zem) est-il aussi irréprochable qu’il le prétend ? Cet homme au charme ravageur va se révéler bourré de surprises en tous genres. Entre comédie tendre et film de braquage, le film évolue en toute liberté à l’imagine de la comédienne. « Ce n’est pas évident de jouer l’amour avec un acteur qu’on ne connaissait pas avant le tournage, se souvient Anouk Grinberg. Il y a tant de bienveillance dans la direction de Louis Garrel que nous n’avons pas ressenti la moindre gêne. » L’Innocent est le meilleur film du réalisateur qui offre également un rôle merveilleux de meilleure amie à Noémie Merlant.

« Louis nous poussait à improviser sur la trame d’un scénario riche en rebondissements ; explique Anouk Grinberg. Il voulait capter de petits morceaux de vie. Je crois que cela se ressent dans le film. » C’est d’autant plus le cas que les rapports entre les personnages sont teintés de tendresse. « Leur bienveillance réciproque devient un ressort comique, précise l’actrice. Ils s’inquiètent tant les uns pour les autres qu’ils finissent par faire de grosses bêtises avec les meilleures intentions du monde. »

Un rôle de femme heureuse

Son personnage apporte une lumière supplémentaire dans un univers doucement frappadingue. « C’est inespéré pour une actrice de se voir confier le rôle d’une femme heureuse », reconnaît Anouk Grinberg. Beaucoup moins écervelée qu’on pourrait le croire, sa Sylvie est aussi touchante que L’Innocent dans son ensemble. On tombe en amour pour le film et pour elle.