Karin Viard: «Emouvoir dans la légèreté»

CINEMA L'actrice est à l'affiche du film «Les Invités de mon père»...

Recueilli par Caroline Vié

— 

UGC DISTRIBUTION

Qui sont les personnages des «Invités de mon père»?

Des enfants confrontés à un cas de conscience quand leur père tombe sous la coupe d'une ravissante clandestine moldave. Doivent-ils le laisser vivre ce dernier amour au risque qu'il y laisse sa vie ou le sauver malgré lui ?

En quoi est-il important que cette femme soit une sans-papiers?

C'est une victime qui tente de se tirer d'affaires comme elle le peut. Elle doit agir pour sauver sa peau, préserver les intérêts de sa petite fille. Et n'a pas le luxe de se poser des questions de conscience.

A qui pourriez-vous conseiller ce film?

A ceux qui aiment les films d'Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri, le très bon cinéma français avec des personnages riches et une bonne dose d'humour. La réalisatrice Anne Le Ny a un sens aigu de l'écriture qui m'a séduite dès la première lecture du scénario. Elle sait émouvoir dans la légèreté car elle s'intéresse davantage à la matière humaine qu'aux mouvements de caméra.

Le fait qu'Anne Le Ny soit aussi actrice est important pour vous?

Oui, elle sait ce qu'attend un comédien en termes de direction, comprend le besoin d'être épaulé sans être étouffé.

Fabrice Luchini joue ici votre frère...

Ce qui est extraordinaire avec Fabrice, c'est qu'il est comme un enfant avec la peur constante de s'ennuyer. Il est toujours prêt à essayer des choses nouvelles, a gardé le côté ludique du jeu de comédien. Sa façon de travailler me tire vers le haut. C'est un vrai bonheur d'avoir un partenaire de cette qualité…

Ce n'est pas toujours le cas?

Vraiment pas ! Il m'est arrivé d'avoir à faire semblant de vivre de grandes histoires d'amour avec des gens que je ne supportais pas. C'est parfois dur d'avoir l'air très éprise quand on a du mal à supporter le contact de l'autre.

 

 

histoire de famille

Karin Viard, Fabrice Luchini et Valérie Benguigui sont les enfants de Michel Aumont, papy amoureux, dans cette comédie grave. Anne Le Ny (déjà réalisatrice de Ceux qui restent avec Vincent Lindon et Emmanuel Devos en 2007) nous aide à comprendre les motivations de tous ses personnages.