âpre coup de poing mexicain

C. V.

— 

Daniel & Ana donnent leur nom à ce film mexicain sans concession signé Michel Franco. Deux gamins sans histoire issus d'une famille mexicaine fortunée. Elle va se marier, il sort tout juste de l'adolescence et ils s'adorent comme seuls une sœur et un frère peuvent s'aimer. Leur enlèvement par un groupe de malfrats spécialisés dans les films X change la donne. Chacun survit à l'inceste forcé à sa façon, mais les cicatrices ne refermeront sans doute jamais.
Cette première œuvre étouffante, inspirée de faits réels, prend son sujet à bras-le-corps sans voyeurisme. Entre des images d'une froideur clinique digne de Michael Haneke et des cadrages serrés proches de Gus Van Sant, le réalisateur a trouvé sa propre identité pour restituer ce traumatisme.