Francis Ford Coppola: «Je serais un jeune cinéaste très frustré»

Légende e réalisateur culte, âgé de 70 ans, signe «TETRO», en salle le 23 décembre...

Recueilli par Caroline Vié

— 

C. BLUMBERG / EPA / SIPA

Tetro est-il votre film le plus autobiographique ?

Francis Ford Coppola : On peut trouver des similitudes avec ma vie dans cette histoire de deux frères et de leur père chef d'orchestre, mais il s'agit d'une fiction. Je dirais plutôt que ce film est inspiré de mes souvenirs de jeunesse.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour le faire ?

Je l'aurais sans doute tourné avant si le succès du Parrain n'avait pas fait de moi un cinéaste commercial dès mes 29 ans ! Je ne veux pas dire que mes films suivants n'étaient pas personnels, mais j'ai été amené à me consacrer à des productions plus fastueuses.

Le choix du noir et blanc a-t-il été difficile à imposer ?

Très, car ça fait peur aux chaînes de télévision qui prétendent que le public ne veut que de la couleur. C'est totalement idiot car bien des clips musicaux, fort prisés par les jeunes, sont tournés en noir et blanc. Les dirigeants qui tiennent les cordons de la bourse prennent les gens pour des imbéciles.

Auriez-vous aimé faire vos début en 2009 ?

Il y a de bonnes choses à chaque époque et je pense que je me serais régalé à jouer avec les techniques nouvelles. Il n'a jamais été aussi simple de réaliser un film qu'aujourd'hui. Les choses se corsent quand il s'agit de le distribuer. Il est de plus en plus difficile de montrer des oeuvres ambitieuses. Je pense que je serais un jeune cinéaste très frustré si j'avais 20 ans.

Pensez-vous continuer longtemps à réaliser des films ?

J'hésite entre mon confort, le fait de rester chez moi à profiter de la vie, et le besoin que je ressens de tourner. J'ai la chance d'avoir le choix. Mes vignobles et mes hôtels rapportent beaucoup. Je considère le cinéma comme un hobby.

Estimez-vous avoir de nombreux disciples ?

Je reconnais parfois des éléments de mes films dans ceux d'autres réalisateurs, mais ce n'est pas ce qui me flatte le plus. Je suis beaucoup plus touché quand un cinéaste vient me dire que je lui ai donné envie de faire ce métier. W