ça se corse pour Reno et Clavier

© 20 minutes

— 

Le privé Christian Clavier arrive en conquérant sur l’île de Beauté. L’Enquête corse le conduit à rechercher l’activiste Jean Reno pour lui annoncer qu’il est l’heureux bénéficiaire d’un gros héritage. Les rapports entre le géant indépendantiste et le Parisien dépassé se corsent dès leur première rencontre. Mais ils ne tarderont pas à faire cause commune. Alain Berberian, réalisateur de La Cité de la peur, adapte très librement la bande dessinée de Pétillon. Les amoureux des albums peineront à retrouver leur univers. Les autres souriront devant les prestations complémentaires du duo Reno-Clavier qui se démarque résolument des Visiteurs. Clavier a modéré son débit façon mitraillette pour séduire la pulpeuse Caterina Murino, tandis que Reno s’essaye à l’accent corse de façon assez peu convaincante. Des idées cocasses comme la fabrication d’« une bombe à mèche courte » ou les rivalités entre agents de la DST et gendarmes pallient les baisses de régime d’un scénario qu’on aurait souhaité plus dynamique. C. V.