Matt Damon, un agent très très secret

CINEMA Un film d'espionnage...

C. V.

— 

Avec «The Informant !», comédie d'espionnage totalement loufoque, Steven Soderbergh s'amuse. Et le spectateur aussi, de voir Matt Damon torpiller son image sexy en portant haut l'embonpoint et la perruque de travers. Ce cadre de l'industrie agroalimentaire fait tourner le FBI en bourrique en lui donnant des informations contradictoires sur son employeur malhonnête. « Plus qu'une fable sur les Etats-Unis, mon film est un hommage au cinéma noir et à ses intrigues complexes », avoue le réalisateur des Ocean's 11, 12 et 13.

Les interrogatoires de l'espion, qui se surnomme 0014 parce qu'il est « deux fois plus malin que James Bond », embrouillent autant le spectateur que les malheureux agents fédéraux. « Il ne faut pas prendre The Informant ! au sérieux, insiste Soderbergh. Mais cela n'empêche pas d'admirer la performance de Matt, l'un des rares acteurs qui fait passer la crédibilité de son personnage avant son ego. » La complicité évidente du comédien et du réalisateur insuffle une atmosphère potache à un thriller destiné aux amateurs de divertissements sophistiqués.