Roman Polanski: une quarantaine de films, de «Lune de fiel» au «Pianiste»

CINEMA Il avait reçu la Palme d'or du Festival de Cannes en 2002...

C. F. avec agence

— 

Adrien Brody dans «Le Pianiste» de Roman Polanski. 
Adrien Brody dans «Le Pianiste» de Roman Polanski.  — INTERFOTO USA/SIPA

Roman Polanski, arrêté à Zurich (Suisse) ce dimanche, a passé son enfance dans le ghetto de Cracovie, en Pologne.

Naturalisé français en 1976, le réalisateur a construit en une quarantaine de films, comme acteur, réalisateur, scénariste ou producteur, une oeuvre pleine de grands écarts, suscitant à la fois admiration et réserves, depuis l'iconoclasme de ses premiers opus jusqu'à l'académisme de son Pianiste, qui lui a valu la Palme d'or du Festival de Cannes en 2002.



Accueilli à bras ouverts à Hollywood, son aventure américaine avait duré 10 ans, semée de bonheurs et de cauchemars. Bonheur de son mariage avec la ravissante actrice Sharon Tate, des grands films qui firent de lui un cinéaste de stature internationale, et cauchemar du sauvage assassinat de cette épouse aimée et enceinte en 1969 par les satanistes du tueur en série Charles Manson.

En 1977, Roman Polanski avait été arrêté à Los Angeles à la suite de la plainte des parents d'une adolescente de 13 ans. Après avoir plaidé coupable et passé 47 jours en prison, il s’était envolé vers l’Europe où il vit depuis.

Voici quelques extraits de ses plus grands films :

Rosemary’s Baby
, 1968, avec Mia Farrow (en anglais)



Le Bal des vampires, 1968



Le Locataire, 1976, avec Roman Polanski et Isabelle Adjani (en anglais)



Lune de fiel
, 1992, avec Emmanuelle Seigner