«The Messenger» obtient le Grand prix de Deauville

CINEMA Le prix a été remis dimanche soir...

Avec agence

— 

Ben Foster et Woody Harrelson dans le film "The Messenger"
Ben Foster et Woody Harrelson dans le film "The Messenger" — The Mark Gordon Company

Clap de fin pour la 35ème édition du festival du cinéma américain de Deauville. Le Grand prix a été décerné dimanche soir à The Messenger, un film d'Oren Moverman qui a pour toile de fond la guerre en Irak.

Dans ce film, le sergent Will Montgomery (Ben Foster) qui a combattu en Irak revient aux Etats-Unis où il est chargé de prévenir les familles des soldats morts au combat. Le film raconte ses relations difficiles avec l'officier chargé de le former à cette tâche.



Le jury présidé par Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur du Fabuleux destin d'Amélie Poulain, a choisi ce film parmi une sélection de onze longs métrages dont quatre premiers films. La plupart de ces films étaient issus du jeune cinéma indépendant américain que ce festival cherche à valoriser.

En 2008, le jury, présidé par la comédienne Carole Bouquet, avait choisi The Visitor, de Tom McCarthy, un drame social engagé sur l'immigration clandestine.