Les scènes de nu restent une valeur sûre

CINEMA Alors que Mathieu Amalric expose son anatomie dans «Les derniers jours du monde», retour sur quelques temps forts de la nudité dans le 7e art...

Sa. C.

— 

 
  — DR

Nudité et cinéma font souvent bon ménage. Il faut dire qu’une scène de nu réussie marque souvent les spectateurs et contribue à la renommée d’un film. Dernier nu en date: Mathieu Amalric, qui se dévoile dans «Les derniers jours du monde». Reste qu’au cours de l’histoire du cinéma français, il n’est pas le seul à avoir tenté l’exercice.
 
>> Attention, certaines scènes sont susceptibles d’heurter la sensibilité des plus jeunes…
 
Le Mépris, de Jean-Luc Godard – 1963
 
De ce récit d'un couple au bord de la rupture, gangrené par le mépris qui ronge leur relation, la mémoire collective retient surtout la fameuse scène durant laquelle Brigitte Bardot détaille son anatomie. La nudité de l’actrice reste frôlée par la caméra, comme si elle craignait de troubler cette image.
 


scène culte n°46 Le mépris
envoyé par MK2VOD. - Regardez des web séries et des films.

 
Les Valseuses, de Bertrand Blier – 1974
 
Ce film, qui associe étroitement nudité et sexualité, illustre la frénésie de la libération sexuelle et des mœurs après Mai-68 à travers la cavale de deux marginaux (joués par Gérard Depardieu et Patrick Dewaere) et d’une paumée (Miou-Miou). A cause de la nudité crue exposée par Blier, le film a été interdit au moins de 18 ans à sa sortie en salles.
 

 
Blier récidivera douze ans plus tard avec Tenue de soirée, repoussant encore les limites de la sexualité au cinéma en s’attaquant à l’homosexualité sur un ton léger.
 
L’Eté meurtrier, de Jean Becker – 1983
 
Isabelle Adjani est restée inoubliable dans le rôle trouble d’Eliane, jeune femme qui nourrit une sombre vengeance. Son impudeur, qui la conduit notamment à prendre sa douche devant sa belle-famille ou à s’exposer au soleil entièrement nue, choque. Dans ce film, la nudité est vindicative: elle n’a rien à voir avec la sexualité, il s’agit plutôt d’une arme à la disposition de l’héroïne.
 

 

L’Amant, de Jean-Jacques Annaud - 1992

 
L’apprentissage sensuel de la sexualité d’une jeune Française avec un amant plus âgé qu’elle, en Indochine dans les années 1920. Le film, adapté d’un roman de Marguerite Duras, a révélé l’actrice Jane March.
 

 

Gazon maudit, de Josiane Balasko – 1994
 
Dans ce trio amoureux mis en scène par Josiane Balasko, la nudité est décomplexée (avec Victoria Abril) et même comique (avec Alain Chabat).
 

gazon maudit 2
envoyé par mas08ter. - Regardez des web séries et des films.

 
Irréversible, de Gaspard Noé – 2002
 
Très critiqué, et même sifflé lors du Festival de Cannes à cause de deux scènes particulièrement violentes, ce film monté à rebours propose néanmoins une belle histoire d’amour entre Vincent Cassel et Monica Bellucci.
 

Monica Bellucci - Irreversible
par matdu6868

 
Swimming pool, de François Ozon – 2003
 
La confrontation entre une femme écrivain d’une cinquantaine d’année (Charlotte Rampling) et d’une jeune fille dévergondée (Ludivine Sagnier). Un an après 8 Femmes, également réalisé par François Ozon et dans lequel elle interprétait une petite-fille-à-son-papa, Ludivine Sagnier crève l’écran dans ce rôle de fille légère qui la propulse nouvelle bombe sexuelle du cinéma français. Et donne quelques chaleurs au spectateur.
 

Ludivine Sagnier Nude - The most amazing videos are a click away
 
Lady Chatterley, de Pascale Ferran – 2006
 
Adapté du roman de D. H. Lawrence, le film explore la liaison entre une femme mariée et bourgeoise avec le garde-chasse de son domaine. Ici, la nudité n’est pas un prétexte mais un corollaire à cette liaison passionnelle, les corps dépouillés devenant le symbole d’un retour à la simplicité et de la communion avec la nature qui les entoure.