Notorious B.I.G., du mythe au film

CINEMA Un biopic consacré au rappeur assassiné en 1997 sort mercredi dans les salles...

Sandrine Cochard

— 

 
  — DR

Après Eminem et 50 Cent, c’est au tour du rappeur décédé Notorious B.I.G. d’avoir droit à son biopic, baptisé sobrement «Notorious B.I.G.». Le film retrace sa jeunesse et sa carrière éclair, confirmant si besoin le statut d’icône qui auréole le rappeur depuis son assassinat, le 9 mars 1997. Retour sur une légende.
 

Plus d'infos sur ce film
 
Guerre
 
Le mythe de Notorious B.I.G., Christopher Wallace de son vrai nom, est étroitement lié à la guerre d’influence que se livrent, aux Etats-Unis, les rappeurs de la côte est et ceux de la côte ouest, au milieu des années 1990. A cette époque, le hip-hop américain est divisé en deux mondes, l’opposition géographique dissimulant une tension savamment entretenue par deux labels rivaux: Death Row records (label de Dr Dre) et Bad Boys records (label de P. Diddy, qui se fait alors appeler Puff Daddy). La guerre entre les deux producteurs se traduit dans les morceaux de plus en plus violents de leur poulain respectif, 2Pac (alias Tupac Shakur) et Notorious B.I.G.
 
La tension monte d’un cran en 1994, lorsque le premier accuse le second d’être à l’origine d’une agression armée dont il a été victime. La rivalité entre les deux camps atteint son paroxysme en 1996, avec la sortie de l’album «Hit’em up» de 2Pac, dans lequel il affirme avoir «baisé» la femme de Biggie, Faith Evans. Trois mois plus tard, 2Pac est assassiné. Ce sera au tour de Notorious B.I.G. six mois plus tard. L’auteur des coups de feu ne sera jamais identifié. Ce nouveau meurtre traumatise le public américain, qui se presse aux funérailles du rappeur, et signe l’armistice entre les deux labels.
 

 
Success story
 
Outre sa fin tragique, le succès de Notorious B.I.G. tient aussi à son ascension sociale fulgurante, dont se gargarisent souvent les rappeurs qui ont galéré avant de réussir. Issu des bas-fonds de Brooklyn, le petit garçon rondouillard et moqué par ses camarades abandonne ses études à 17 ans pour se consacrer à sa carrière de dealer de crack, commencée dès l’âge de 12 ans. Après un passage par la case prison en 1990, il opte définitivement pour le rap, signant son premier contrat avec Sean «Puff Daddy» Combs, deux ans plus tard, avant de devenir un artiste millionnaire. Une success story dont le public raffole.


  - notorious big - hypnotize
envoyé par marachnikov. -

 
Enfin, Notorious B.I.G. reste une référence pour les rappeurs actuels, nombreux à rendre hommage à l’héritage musical du rappeur. Distingué à de nombreuses reprises par l’industrie du disque, Notorious B.I.G. connaît son plus grand succès avec son album posthume, «Life after death», qui s’écoulera à 10 millions d’exemplaires. Un des trois albums de hip hop les plus vendus au monde.


Notorious B.I.G - Notorious
envoyé par oublierleracismeskyblog. - Regardez d'autres vidéos de musique.