La folle soirée d'anniversaire de Christian Audigier

CANNORAMA De toute évidence, c'était la teuf la plus people de la quinzaine.

Cédric Couvez, à Cannes
— 
 
  — G. ANTHONY / SIPA

Attendu comme le messie par tous les chasseurs de stars, le 51ème anniversaire de Christian Audigier n’a pas déçu son monde. 23 heures, il y a déjà foule devant le Vip Room alors que les portes ne doivent s’ouvrir que dans une heure et demie. Une brigade de CRS est postée à l’extérieur pour maîtriser d’éventuels débordements. Accréditation spéciale au poignet, on file vers l’énorme photocall où une grosse centaine de preneurs d’image s’installent gentiment.

Malgré la pression de l’évènement, Jean-Roch et son attaché de presse, Laurent Guyot, affichent une déconcertante sérénité, se lançant vanne sur vanne. Minuit sonne, le cirque peut commencer. Jean Claude Van Damme fait son entrée sur le red carpet, sous une pluie de flashs. Le premier d’une longue série. Séquence name-dropping:  Eva Herzigova, Domenico Dolce, Stefano Gabbana, Solange Knowles, Kerry Washington, Julian Lennon, Paul Allen, Ashton Kutcher, Andréa Casiraghi ou encore Dita Von Teese. De nombreuses vedettes françaises comme Fred Beigbeder, André, Vahina Giocante ou Ophélie Winter défendent les couleurs tricolores dans cet incroyable raout.

Après une entrée triomphante sous les confettis et une bonne demie-heure consacrée aux interviews télés, Christian Audigier arrive comme un roi dans son gigantesque carré VIP gardé par son staff comme la porte de la Maison Blanche. Le club se transforme vite en sauna alors que Patrick Juvet entame un mini-showcase de deux titres: Made In America et Où sont les femmes. Une heure plus tard, l’open bar n’est déjà qu’un vieux souvenir.

Le styliste français prend le micro et balance: «Bonsoir, je suis Christian Audigier. J’ai l’habitude de faire des méga-fêtes. Voici ma première surprise, j’adore ce petit mec... Merci d’accueillir 50 Cents!» Le rappeur new-yorkais assure le show pendant une heure. A l’intérieur, c’est devenu totalement impraticable. 4.000 personnes sont dans la place. Beaucoup trop pour rendre vivable l’espace. A 3h30, Audigier s’enfonce dans la mégalomanie en lançant au micro: «Re-bonsoir, je suis toujours Christian Audigier! Merci de faire un triomphe à mon copain Lenny Kravitz!» Une fois de plus, le Vip Room s’embrase sous les riffs légendaires du guitariste américain. Vient l’heure du gâteau d’anniversaire. Paris Hilton monte sur scène et chante «happy-birthday to you» à la star de la soirée. Christian Audigier est visiblement très heureux... nous, très fatigués ! Bonne anniv‚ Cri-Cri.