2008, année record pour les films français

CINEMA Ils ont réalisé plus d'entrées que les films américains...

Avec agence
— 

Le cinéma hexagonal ne s’est jamais aussi bien porté qu’en 2008. Les salles de cinéma ont enregistré 189,7 millions d'entrées, une progression de 6,7% par rapport à 2007. Mieux, les films français sont les grands gagnants de cette fréquentation en hausse.
 
Record
 
Dopé par le succès de «Bienvenue chez les Ch’tis», les films français ont enregistré un record de fréquentation en salles en 2008. Ils ont réalisé plus d'entrées que les films américains, avec une part de marché de 45,2% contre 44%, établissant ainsi un nouveau record, le plus élevé depuis 25 ans, avec 86,14 millions d'entrées, selon les chiffres publiés mardi par le Centre national de la cinématographie (CNC).
 
Ces résultats tiennent pour une bonne partie au succès historique du film de Dany Boon. Mais pas seulement. Il y a ainsi eu 95 films dépassant les 500.000 entrées, soit 25% de plus qu'en 2007, et 45 films ont dépassé le million de tickets vendus (+12,5%).
 
Friands de cinéma
 
Les Français restent les plus gros consommateurs de cinéma en Europe avec 3,2 entrées en moyenne par habitant et par an, contre 2,4 pour les Espagnols, 2,7 pour les Britanniques, 1,9 pour les Italiens et 1,6 pour les Allemands. En 2008, 36,4 millions de spectateurs sont allés en moyenne 5,2 fois au cinéma, soit 63,7% des Français âgés de 6 ans et plus.
 
La production est également en hausse puisque 240 films ont été agréés, soit 12 films de plus qu'en 2007, dont 196 d'initiative française. Les investissements dans la production cinématographique progressent de 24,1% pour atteindre 1,490 milliard d'euros, dynamisés par les investissements français (+28,6%) et par les investissements étrangers (+7%).
 
Les films français ont enregistré en outre un «succès historique» à l'étranger avec 84,2 millions d'entrées (+25,1%), le plus haut niveau depuis qu'Unifrance, chargé de promouvoir les films français à l'étranger, collecte ces informations. Résultat: 421,5 millions d'euros de recettes.
 
Selon la directrice générale du CNC Véronique Cayla, ces indicateurs «indiscutablement positifs ne doivent pas pour autant nous faire oublier que la période que nous traversons comporte beaucoup d'incertitudes». Et de miser sur la prudence pour 2009 et 2010.