Le festival de Cannes est-il enfin connecté?

CANNES 3D en relief à l'ouverture, Quentin Tarantino dans la compétition, vidéos mises en ligne sur le site officiel… C'est mieux, mais faudrait voir à pas oublier le Wifi...

Alice Antheaume, à Cannes

— 

Cables de fibres optiques pour communication a tres haut debit.

Paris, le 3 janvier 2007. S. ORTOLA / 20 MINUTES
Cables de fibres optiques pour communication a tres haut debit. Paris, le 3 janvier 2007. S. ORTOLA / 20 MINUTES — S. ORTOLA / 20 MINUTES

A Cannes, cinéma et numérique n’ont pas toujours fait bon ménage. Mais cette année, surprise: il semble souffler un vent technologique nouveau sur cette 62e édition du festival.

Tout a commencé avec l’annonce du nombre de films projetés en numérique cette année à Cannes: 50 films (contre 37 l’année dernière) sur les 53 en compétition officielle. Et ça s’est vu lors de la distribution de lunettes 3D pour découvrir en relief le film d’ouverture, «Là-haut». La vision de tous ces festivaliers arborant ces drôles de verres rouges donnait à la salle de projection un air futuriste que les concepteurs de «Matrix» n’auraient pas renié.

L’animation pour adultes

Studio 37, la filiale d’investissement dans le cinéma d’Orange, qui a pour la première fois en deux ans d'existence un film en compétition à Cannes («A l'origine» de Xavier Giannoli), s’est saisi du ressort technologique de l’animation pour adultes. Sa directrice Frédérique Delmas explique que son but est de «trouver des nouveaux chemins, artistiquement et technologiquement».

Et de citer l’exemple d’un film d’animation en préparation, «La Nuit des enfants rois» - dont la sortie est prévue fin 2010, tourné en relief 3D selon le procédé de «motion picture». «C’est une nouvelle écriture audiovisuelle, reprend Frédérique Delmas. Les corps des personnages vont bouger comme jamais. Le plus remarquable sera le mouvement de l’œil, pour lequel on a même déposé un brevet.»

Vidéos en ligne

Autre élément notable de cette vague numérico-cannoise: la refonte du site officiel du festival de Cannes, enfin actualisé quotidiennement, avec - bonus appréciable - les cinq premières minutes en vidéo des films de la sélection officielle. Une petite révolution au festival de Cannes.

Coïncidence ou pas, dans la compétition figure Quentin Tarantino, connu pour être le roi du marketing viral sur la toile. Déjà, en septembre dernier, 20minutes.fr lui consacrait un article en l’appelant le «buzzeur infernal».

Hadopi en toile de fond

Même la loi Création et Internet, dite Hadopi, s’est invitée dans l’actualité du festival de Cannes. Isabelle Huppert, la présidente du jury, en a parlé à demi-mot: «Ce n'est pas la meilleure solution mais il faut bien en trouver une». La SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques), l'ARP 'Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs) et Canal+ rebondissent en organisant samedi un débat sur le «financement du cinéma à l’ère numérique».

Cherche Wifi désespérément

Mais à Cannes, le bât blesse toujours sur le réseau. Impossible de trouver du Wifi dans le palais des festivals, là où sont projetés les films, sans débourser 16 euros de l’heure. Au sous-sol du palais, là où la plupart des médias internationaux louent des bureaux, la connexion de 1 mégaoctet se facture 1.700 euros (hors taxe) pour la durée du festival, soit une dizaine de jours.

Chez Orange, on se félicite du succès du «café Wifi» et de la «plage» aux couleurs de l’opérateur: «On sait bien qu’une partie de notre notoriété à Cannes tient à la gratuité du Wifi mis à disposition» des festivaliers dûment accrédités. Encore un petit effort, cher festival.