yas, l'oreille et la voix du « temps qu'il reste »

— 

La chanteuse libanaise Yas.
La chanteuse libanaise Yas. — R. MECKE

Isabelle Huppert ? Trop prise. Angelina Jolie ? Déjà vue.

Sharon Stone ?

Non, soyons sérieux, cette année, la star féminime de la Croisette n'est ni une actrice intouchable, ni une super-maman star, et surtout pas une blonde. L'édition 2009 sera marquée par une musicienne et chanteuse libanaise... Yasmine Hamdan, Yas pour les intimes.

Et le premier de ces intimes est son compagnon, Elia Suleiman. Le réalisateur palestinien présente Le Temps qu'il reste cette année en compétition. Film pour lequel Yas a composé plusieurs chansons et surtout sélectionné des titres musicaux qui habillent le récit autobiographique du cinéaste. « C'est la troisième fois que je participe au festival, raconte Yas. A chaque fois, j'ai l'impression de découvrir un nouveau monde. Ce n'est pas la vraie vie, mais c'est justement ça qui est agréable. »

Profitant de sa venue au festival, Yas donnera un concert, samedi, pour la soirée Millénium. Elle interprétera des titres de son album, Aräbology, réalisé en duo avec Mirwaïs. « Lui a amené son savoir-faire électro-pop et moi ma langue, l'arabe, explique la chanteuse. Avec ce projet, j'espère que les gens qui ne parlent pas cette langue pourront apprécier les mélodies et la poésie qu'elle véhicule. » W

benjamin Chapon