La compétition entre le rouge et le noir

— 

 Habitué des sections parallèles, notamment de la Semaine de la critique, 

   le cinéma de genre revient cette année en compétition. Deux films tournés au Japon, de Gaspard Noé avec Soudain le vide, qu'on annonce sulfureux, et un polar Map of Sounds of Tokyo, sans doute troublant, signé Isabel Coixet... Autres thrillers attendus : A l'Origine, de Xavier Giannoli, avec François Cluzet et Emmanuelle Devos ; Kinatay, du Philippin Brillante Mendoza ; et surtout Vengeance, de Johnny To, inspiré de l'univers de Jean-Pierre Melville, avec ­Johnny Hallyday qui reprend, quarante ans après, un rôle autrefois tenu par Alain Delon dans Le Samouraï. 

   Le noir, c'est beau. Mais le rouge aussi affichera la couleur. Via un film de vampires signé Park Chan-wook, le réalisateur d'Old Boy, et joliment intitulé Thirst, ceci est mon sang. Mêmes causes, mêmes effets, mais hors compétition avec Sam Raimi, qui renoue avec le cinéma d'horreur avec Jusqu'en enfer. De quoi nous emmener au 7e ciel. W 

   S. L.