Wolverine, un héros qui n'a pas peur du loup

CINEMA Hugh Jackman sort ses griffes pour un festival d'action dans ce X-Men dédié à un mutant...

Caroline Vié

— 

 
  — DR

Dans la famille X-Men, je demande Wolverine, l'un des personnages les plus charismatiques de la bande de mutants. Hugh Jackman reprend, pour la quatrième fois le rôle du héros viril pour ce spin-off (« dérivé ») de la saga, signé Gavin Hood. Où l'on découvre comment le fauve est devenu une machine redoutable après être tombé entre les mains de savants gouvernementaux pas vraiment scrupuleux. Ses rapports avec son meilleur ami vampire et ses amours contrariées sont au centre d'un film d'action efficace, multipliant les scènes d'affrontements entre le héros et diverses créatures aux pouvoirs paranormaux.

Avec ses longues griffes en adamantium, son regard de braise et sa musculature ciselée, Hugh Jackman, également producteur de X-Men Origins : Wolverine, appose profondément sa marque sur le personnage. Dans les bras d'une belle institutrice, face à un militaire félon ou à une machine à tuer réputée indestructible, l'acteur est presque de tous les plans. Hugh Jackman parvient à communiquer la complexité de cet être torturé mi-homme, mi-animal, qui tente de trouver son identité entre éclairs de violence et moments de tendresse. Liev Schrieber, en buveur de sang aussi vénéneux que lui, se révèle un adversaire charismatique dont chaque apparition fait frissonner le spectateur de plaisir. Si la mise en scène du réalisateur de Mon nom est Tsotsi manque de punch, ce duo féroce emporte le morceau.


X-Men Origins Wolverine - Trailer