Nanar clash: «Street Fighter» vs «La Légende de Chun Li»

CINEMA Jean-Claude Van Damme ou Kristin Kreuk? Sonic Boom ou lightning kick? Baston au sommet…

Philippe Berry

— 

Les affiches des deux films adaptés du jeu vidéo Street Fighter
Les affiches des deux films adaptés du jeu vidéo Street Fighter — Montage/DR
De notre correspondant à Los Angeles


Au panthéon des jeux de baston 2D, «Street Fighter» est le roi. Depuis 1987, toute une génération s’est usé les pouces à coup de «hadoken» et de «dragon punch». Sorti il y a quelques jours, le dernier opus, «Street Fighter IV», renoue avec la légende. Pour le cinéphile en revanche, l’adaptation avec Jean-Claude Van Damme, en 1994, fait partie de ces films tellement mauvais qu’ils en deviennent cultes. Ce week-end aux Etats-Unis sort un spin-off, centré sur le personnage de Chun-Li. Fight!

 
 

Jean-Claude Van Damme vs Kristin Kreuk
L’un sait faire le grand écart, l’autre joue dans les pubs Neutrogena. Au Google fight, Van Damme l’emporte largement (plus de 4 millions de résultats contre 2 à Kristin Kreuk). Dans sa carrière ciné, on se souviendra avec émotion d’«Universal Soldier», «TimeCop» ou encore «Chasse à l’homme». L’an dernier, il a mis une claque à tout le monde dans «JVCD». Kristin, elle, née au Canada, tiendra dans «Street Fighter» son premier rôle majeur au grand écran. Elle a percé avec son joli minois dans le rôle de l’insupportable Lana dans la série «Smallville», et dans l’adaptation catastrophique de «Terremer»

«Street Fighter» 4 – 2 «La légende de Chun-Li», car elle n’est pas aware, Kristin

 
Guile vs Chun-Li
En 1994, Jean-Claude Van Damme incarnait le colonel américain Guile. Il cherche à débarrasser le monde du vil général Bison, donnant lieu à un combat final mémorable.
 
 

Cette année, Kristin Kreuk est Chun-Li, embarquée dans une quête pour venger la mort de son père et débarrasser les rues de Bangkok du même Mister Bison.

«Street Fighter» 3 – 4 «La légende de Chun-Li», car les cuisses de Chun-Li sont imbattables
 
 
Casting et budget
Aux côtés de Jean-Claude Van Damme, on trouvait Raul Julia dans le rôle de Bison (le papa dans «La famille Adams»), décédé juste avant la sortie du film –qui lui sera dédié, c’est moche. Mais surtout, Kylie Minogue (vidéo), qui devait vraiment avoir très faim, était Cammy. A priori, les 35 millions du budget on dû passer dans le cast. Car du maquillage vert de Blanka en passant par Bison en lévitation, le film est complètement fauché.

Pour «La légende de Chun-Li», Andrzej Bartkowiak (qui a dirigé les chefs-d’œuvre «Roméo doit mourir» et «Doom») a miraculeusement hérité de 60 millions de dollars.

 
 

Bison est cette fois-ci joué par Neal McDonough (le mari d’Edie dans la dernière saison de «Desperate Housewives»). Au vu de la bande annonce, on ne peut que regretter que les combats soient trop bien chorégraphiés pour en faire un vrai nanar.

«Street Fighter» 5 – 3 «La légende de Chun-Li»
 
 
Critiques
Sur RottenTomates.com, «Street Fighter» est «fresh» à 14% pour une moyenne de 2,8/10. Sur quelques critiques, «La légende de Chun-Li» fait encore mieux avec 0% fresh et 2/10. Un chroniqueur le résume ainsi: «Je préfère la flamboyante médiocrité de l’original.»
«Street Fighter» 4 – 2 «La légende de Chun-Li»

 
Verdict
Avec 16/20, «Street Fighter» et Jean-Claude Van Damme l’emportent par KO (11/20 pour Chun Li).
 
 
Entre «Street Fighter» et «Dragon Ball» à venir, les adaptations de jeux vidéo et de mangas sont-elles maudites?