L'espion était trop cliché

- ©2008 20 minutes

— 

Une étudiante transformée en agent secret par la DGSE parviendra-t-elle à arrêter un délinquant, devenu terroriste en prison, avant qu'il commette un attentat ? Dans Secret défense, Philippe Haïm ne se tire pas trop mal d'une histoire ancrée dans une actualité brûlante, mais son film manque de personnalité. A trop s'inspirer du cinéma américain, le réalisateur peine à surprendre le spectateur. Si Vahina Giocante est mignonne comme tout en apprentie espionne et Nicolas Duvauchelle, crédible en apprenti terroriste, leurs personnages auraient mérités plus d'épaisseur. Tout comme Gérard Lanvin, en chef de service autoritaire, ils restent trop ancrés dans les clichés du cinéma d'espionnage pour être vraiment attachants. Il leur manque un supplément d'âme qui aurait métamorphosé ce sympathique divertissement en grand film de genre.

C. V.