Les «teen stars» assurent la relève

CINEMA Hollywood a toujours été un vivier de jeunes talents. Après les célèbres enfants stars, une nouvelle génération fait déjà tourner la tête des midinettes...

A.Fe

— 

Le jeune acteur américain Shia LaBeouf, l'un des grands espoirs de Hollywood, va jouer dans un nouveau thriller dont le scénario tournera autour d'un médicament miraculeux, a rapporté lundi le quotidien spécialisé The Hollywood Reporter.
Le jeune acteur américain Shia LaBeouf, l'un des grands espoirs de Hollywood, va jouer dans un nouveau thriller dont le scénario tournera autour d'un médicament miraculeux, a rapporté lundi le quotidien spécialisé The Hollywood Reporter. — Alberto E. Rodriguez AFP/Getty Images/Archives

Hollywood a toujours été un vivier de jeunes talents. Après les célèbres enfants stars, une nouvelle génération fait déjà tourner la tête des midinettes. Mini portraits de ces acteurs qui séduisent vos filles, vos femmes ou vos sœurs.

Michael Cera
: le 7 juin 1988
Expérience cathodique: «Arrested Development» pendant trois ans.
Son hit: En 2007, Cera enchaîne «Juno» de Jason Reitman et «Supergrave» de Greg Mottola. Le premier rencontre un succès à la «Little Miss Sunshine», dépassant toutes les espérances. Estampillé égérie du cinéma indépendant américain, Cera est hilarant dans le second, comédie d’adolescents qui met vingt ans dans la vue d’«American Pie».
Avenir: Cera a une allure de grand mou un peu potache, détaché mais charmant. Son humour subtil et sa bouille sympathique en font un outsider face aux clones des majors. Il sera bientôt à l’affiche de «Nick & Norah’s Infinite Playlist». Film «encore plus indé tu meurs» qui raconte une amourette sur fond de concert de rock. Un projet branchouille renforcé par la présence de Mark Mothersbaugh aux manettes de la bande originale. Déjà sponsorisé par Pitchfork.
Frasques: Michael Cera, c’est le teenager assumé. A part un abus de sweet à capuche, rien à lui reprocher.




Zac Efron

: le 18 octobre 1987
Expérience cathodique: Multiples apparitions dont «CSI: Miami».
Son hit: «High School Musical 3». Après le succès des deux premières comédies musicales, Disney a capté le filon et sort le troisième volet au cinéma. Efron incarne tout au long de la trilogie l’étudiant modèle, capitaine de l’équipe de basket qui emmène la fille la plus canon au bal de promo en chantant. Si vous n’avez jamais entendu parler de Zac Efron, ce n’est pas grave. Sachez que son nom est généralement accompagné d’un «Zac c’est grave le plus beau mec de la terre!». Et le nombre d’entrées du film en France (sorti le 24 octobre dernier) ne risque pas d’inverser la tendance.
Avenir: Va-t-on assister à l’émancipation de l’ado Disney? Au cinéma, il chope un second rôle dans «Hairspray», une autre comédie musicale. Et sera bientôt à l’affiche «17 again» aux côtés de Matthew Perry.
Frasques: Sa copine et co-star de «HSM», Vanessa Hudgens, aime bien se prendre en photos avec pas beaucoup de vêtements. Les rumeurs de chirurgie esthétique aux alentours du nez se font de plus en plus pressantes. Les tentatives d’agression (notamment à Londres) aussi.



Shia LaBeouf

: 11 juin 1986
Expérience cathodique: «Even Stevens», une série Disney.
Son hit: En 2007, LaBeouf joue dans «Transformers», le blockbuster de l’été. Mais la vraie réussite, c’est le partenariat prolongé avec Steven Spielberg. Adoubé par le réalisateur, LaBeouf enchaîne avec «Disturbia» mais surtout «Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal» où il donne le change à Harrison Ford..
Avenir: Coqueluche d’Hollywood (il y a trois mois), LaBeouf est aussi le plus apte à passer le cap du «Kid next door» (l’ado à côté de chez vous) à acteur confirmé. Ce n’est pas parce qu’il a des origines françaises qu’on va crier cocorico mais ses apparitions répétées («Charlie’s Angels 2», «I, Robot», «Constantine») l’ont inclus dans le paysage cinématographique américain. Désormais, on l’annonce comme le successeur de Tom Hanks par «Vanity Fair».
Frasques: Arrestation pour conduite en état d’ivresse. Fracture à la main après un accident. A frequenté Rihanna.



Ed Westwick
: 27 juin 1987
Expérience cathodique: «Gossip Girl», la série qui cartonne.
Son hit: «Gossip Girl». Pour les profanes, «Gossip Girl», c’est effectivement la série du moment. Un portrait de la bourgeoisie new-yorkaise entre école privée, fêtes décadentes et shopping à outrance. Westwick y incarne Chuck Bass, un étudiant cynique couplé d’un séducteur fini.
Avenir: C’est l’Anglais de cette sélection. Avant de s’exporter, il est apparu dans le très bon «Children of Men» d’Alfonso Cuaron. Il joue aussi un rôle un peu plus solide dans le «Breaking & Entering» d’Anthony Minghella. C’est pourtant à la télévision que Westwick est en train de percer. Le cinéma garde donc un œil attentif sur lui. Un projet de film d’horreur, «100 Feet», l’attend notamment.
Frasques: On l’a vu récemment rouler des pelles à sa partenaire de série l’actrice Taylor Momsen, 15 ans. Il a aussi un groupe de rock genre Libertines qui s’appelle, The Filthy Youth.

Mots-clés :