«Coluche, l'histoire d’un mec» sur le fil du rasoir

CINEMA La procédure engagée contre la production du film a-t-elle «pour unique objet de faire interdire sa sortie»?

Avec agence

— 

 "Coluche, l'histoire d'un mec", le film d'Antoine de Caunes
 "Coluche, l'histoire d'un mec", le film d'Antoine de Caunes — Mars Distribution

Le film «Coluche, l’histoire d’un mec», signé Antoine de Caunes, pourra-t-il sortir comme prévu mercredi prochain dans les salles? Réponse mardi, la veille, donc, du jour de sortie.
 
L’imbroglio

La production se voit accusée d’avoir utilisé le sous-titre «l’histoire d’un mec» sans l’autorisation de Paul Lederman, ex-agent de Coluche (et des Inconnus), qui dit détenir les droits du sketch intitulé «L’Histoire d’un mec sur le pont de l’Alma».
 
Or, vendredi, lors d'une audience devant la juge des référés du TGI de Paris, l’avocat de Lederman a réclamé la suppression du sous-titre «l’histoire d'un mec» sur les 470 copies existantes. Ils «ont utilisé la renommée de Coluche sans payer les droits. C'est proprement scandaleux».
 
Une sortie compromise

Bien que Paul Lederman ait assuré au tribunal qu'il «voulait que ce film sorte», l'avocate de la maison de production du film, Maître Isabelle Wekstein, a affirmé que la procédure avait «pour unique objet de faire interdire la sortie du film (…) Une telle mesure, si elle aboutissait, arriverait à ce qu'il ne sorte pas.»

Pour compléter l’histoire, on sait que Lederman a refusé d’apparaître dans le film, et que son rôle est finalement joué par Olivier Gourmet.